FLASH INFO :

« L’UE doit prendre en considération les préoccupations de la Turquie »

TURQUIE / UE - L’Union européenne doit prendre en considération les préoccupations de la Turquie en matière de sécurité intérieure et de terrorisme, a déclaré un commissaire européen le 2 mars.


Dimitris , commissaire européen chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, a déclaré lors du Forum économique de Delphes, en « La et l’Europe ont besoin l’une de l’autre ».

Avramopoulos a souligné que la Turquie avait rempli de nombreux critères pour la libéralisation du régime de visas dans le cadre de l’accord de 2016 sur les .

Dans le cadre de cet accord, la Turquie a accepté de prendre des mesures plus strictes contre les passeurs et de décourager la migration irrégulière par la mer , tandis que l’ s’est engagée à ne pas exiger de visa pour les ressortissants turcs dans l’espace Schengen, à condition qu’Ankara respecte les critères définis par Bruxelles.

Il a déclaré que l’adhésion de la Turquie serait « bénéfique pour l’UE et la Turquie » et aurait « un impact positif sur la Grèce ».

Soulignant que le président russe Vladimir a été le premier à établir un dialogue avec la Turquie après la tentative de coup d’État de 2016, Avramopoulos a déclaré que le président turc Recep Tayyip Erdoğan « ne s’est pas éloigné de l’UE ».

et son dirigeant américain Fetullah ont orchestré la tentative de coup d’État vaincu du 2016, faisant 251 morts et près de 2 200 blessés.

Ankara accuse FETÖ d’être derrière une longue campagne visant à renverser l’État par le biais de l’infiltration d’institutions turques, en particulier de l’armée, de la police et du système judiciaire.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action