FLASH INFO :

La Somalie félicite la Turquie pour son aide immédiate et critique les puissances occidentales pour leur indifférence

TURQUIE / AFRIQUE - La réaction immédiate de la Turquie à l’attentat meurtrier le plus meurtrier en Somalie a attiré les éloges des survivants et des responsables qui l’ont appelée leur seul véritable partenaire international.


« A chaque fois qu’il y a un problème, la nous aide. Où sont les autres pays ? », s’interroge un dessin animé populaire circulant sur les réseaux sociaux somaliens.

Dans les 48 heures qui ont suivi le double ayant eu lieu samedi à Mogadiscio, une ambulance aérienne turque a atterri dans la capitale déchirée par la guerre et a emmené une dizaine de blessés en Turquie pour un traitement médical gratuit.

« La Turquie est le meilleur ami en Somalie et ils ont été les premiers à nous soutenir après l’ », a déclaré Ahmed Abdiasis, diplômé de l’ sans emploi qui a déclaré que ses quatre amis avaient été transportés par , l’une avec un dos cassé.

Au moins 300 personnes ont été tuées dans les explosions et plus de 400 personnes ont été blessées. Bien que les terroristes d’Al-Shabaab ont été chassés de Mogadiscio en 2011, l’ de samedi montre les dangers qui guettent toujours la capitale.

De nombreux Somaliens ont comparé la réaction d’ avec celle de l’, qui a une force navale y compris les navires de combat équipés de systèmes médicaux d’urgence au large de la côte de Mogadiscio.

« J’ai entendu beaucoup de plaintes de la part des Somaliens qui disaient : « Il y a une énorme marine occidentale sur nos côtes – pourquoi ces gens ne viennent-ils pas pour nous aider », a déclaré Rashid Abdi, analyste de la Somalie dans un think-tank basé à Nairobi.

Le maire de Mogadiscio, Thabit Mohamed, a tweeté mercredi qu’il était reconnaissant de la « réponse immédiate » et la Turquie.

« La Turquie est toujours le premier à nous aider. Ils sont notre seul véritable frère », a déclaré à Reuters, le ministre de l’Information, Abdirahman Omar Osman, rappelant la visite personne d’ au pays en 2011 lorsque la Somalie était en proie à la famine.

« Leur soutien est visible pour tout le monde. Ils construisent des hôpitaux, ils construisent des écoles, et c’est pourquoi ils sont différents des autres », a-t-il dit.

 

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action