FLASH INFO :

L’île mystique d’Akdamar du lac de Van

VOYAGE EN TURQUIE - Sur la côte Est du lac de Van, l’île d’Akdamar commence à recevoir ses visiteurs avec l’arrivée du printemps. Elle est l’une des destinations touristiques les plus importantes de la région avec son église historique et ses beautés naturelles.


L’île d’Akdamar se situe sur le lac Van qui est le plus grand lac de . A proximité du district de Gevaş, à 45 km de la province orientale de Van, l’île offre une beauté qui vaut le détour en toutes saisons, surtout au printemps.

Environ 3 kilomètres séparent l’île de la rive, accessible par des bateaux à moteur en une dizaine de minutes.

Ancienne capitale du Vaspourakan en 1113 où régnait Gagik Ier Arçrouni, l’île d’Akdamar porte son souvenir par l’église Sainte-Croix (« Akdamar kilisesi » en turc) transformée aujourd’hui en . Ses murs de couleur ocre et recouverts d’une frise représentant des personnages bibliques attestent l’originalité du monument. 

L’église d’Akdamar faisant partie des 10 lieux sur la liste temporaire du patrimoine mondial de l’UNESCO, a été construite par l’architecte Manuel en 915-921 suite à la commande du roi Gagik Ier Artsruni.

L’église, construite sur la partie sud-est de l’île, est considérée comme l’une des œuvres les plus brillantes de l’art arménien médiéval en termes d’architecture. L’extérieur de l’église, construit en pierre andésite rouge, contient de riches motifs végétaux, des et des scènes tirées du Livre Saint, sculptées en bas-reliefs.

Une légende existe également sur cette fameuse île d’Akdamar : c’est l’ d’une jeune fille nommée Tamara ayant une beauté exceptionnelle et résidant sur sur cette île. Un jeune berger qui fréquentait les rives du lac de Van tomba amoureux d’elle. Chaque soir, le jeune berger nageait jusqu’à l’île pour retrouver Tamara. Afin de repérer l’île dans la nuit, elle allumait la lanterne pour lui indiquer où elle était, veillant à changer de lieu chaque soir. Un jour de grande tempête, le père de Tamara découvrant ces visites nocturnes, prit une lanterne et courut dans tous les coins de l’île, faisant des signaux disparates afin de décourager le jeune homme. Mais celui-ci épuisé se noya et ses derniers mots furent « Ah ! Tamara ». La jeune fille, de chagrin, se jeta dans le lac et se noya à son tour pour rejoindre son aimé à jamais. Les derniers mots du jeune homme, « Ah ! Tamara », furent transmis de génération en génération, donnant enfin au lieu le nom d’« Akdamar ».

En plus de son histoire légendaire et la visite culturelle de l’église, le paysage du site est féerique.

De loin, vous pouvez contempler les montagnes de l’Est dont le Mont Çadır de 3537 m d’altitude.

Des petites plages se situent au nord de l’île où la baignade est autorisée dans une eau claire et légèrement salée du fait de ses origines volcaniques.

 

Que pensez-vous de cet article ?

5



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action