FLASH INFO :

Libye : La base aérienne d’Al-Watiya frappée par des avions de combat d’origine « inconnue »

TURQUIE / LIBYE - Au cours de la nuit, des avions de combat ont frappé une base aérienne récemment récupérée par le gouvernement libyen d’accord national (GNA), internationalement reconnu, des mains des forces de l’Est loyales au général putschiste Khalifa Haftar.


Les frappes ont été menées par « des avions d’origine inconnue, a déclaré à Reuters une source militaire appartenant à l’armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée de Haftar.

Un habitant de la ville voisine de Zintan a déclaré que des explosions pouvaient être entendues en direction de la base.

La reprise de la d’ par le en mai a marqué un tournant dans le conflit qui a finalement mis fin à la campagne de Haftar de seize mois pour capturer la capitale Tripoli.

Le soutien de la était vital pour le GNA pour vaincre l’offensive de Haftar, grâce à des défenses aériennes avancées et à des frappes de drones qui visaient les lignes d’approvisionnement rivales.

Le ministre turc de la Hulusi Akar était à Tripoli pour des réunions avec le GNA vendredi et samedi et a juré de faire tout ce qui était nécessaire pour aider le pays.

Haftar est principalement soutenu par les Émirats arabes unis (), la Russie et l’Égypte. Lors de leur avance sur Tripoli l’année dernière, les forces de Haftar ont été assistées par un appui aérien de l’Égypte et des Émirats arabes unis.

>>Lire aussi : La Turquie en pourparlers pour utiliser deux bases militaires libyennes

Le mois dernier, les États-Unis ont déclaré que la Russie avait envoyé au moins 14 avions de combat MiG-29 et Su-24 vers une base contrôlée par Haftar via la Syrie.

Le GNA et Haftar mobilisent désormais des forces sur de nouvelles lignes de front entre les villes de Misrata et Syrte.

L’ a averti que tout effort soutenu par la Turquie pour prendre Syrte, que les forces de Haftar ont capturée en janvier, pourrait conduire son armée à intervenir directement.

La Turquie est en pourparlers avec le GNA pour une éventuelle utilisation militaire turque de la base navale de Misrata et de la base aérienne d’al-Watiya.

Que pensez-vous de cet article ?

511



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action