FLASH INFO :

Le film turc ‘Mor Ufuklar’ sur les réfugiés remporte 15 prix

TURQUIE / ART ET CULTURE - Ayant remporté 15 prix de festival en Turquie et à l’étranger, l’équipe de « Mor Ufuklar » (« Purple Horizons » en anglais et « Horizons Violets » en français) est revenue du Pakistan et de l’Italie avec des récompenses.



Écrit et réalisé par Olgun Özdemir, « Mor Ufuklar » raconte les efforts de survie d’une jeune fille appelée Meryem ayant perdu tous les membres de sa famille dans la mer Égée comme leur bateau a coulé en essayant d’échapper à la guerre en Syrie.

Produit par Osman Subaşı, le film a été nominé pour le premier prix dans diverses catégories au Pakistan et en Italie. Ll a remporté le prix du meilleur film au huitième Festival international du film LUMS au Pakistan et le Prix du meilleur film étranger et du meilleur scénario original au Festival International des Réalisateurs de Milan.

Mission accomplie

Le producteur Subaşı a déclaré à l’agence Anadolu (AA) qu’il est fier d’être le citoyen d’une telle nation qui vient à l’aide de ceux qui sont dans le besoin, quelle que soit leur religion, langue ou race.

Soulignant l’existence des opprimés dans le monde, Subaşı a dit qu’ils voulaient refléter les problèmes des réfugiés dans le monde à travers le film.

Après avoir précisé que le nom du film est également très significatif comme son contenu, il a ajouté: « Beaucoup de bateaux ont coulé dans la mer Méditerranée au cours des cinq dernières années et tant de gens ont perdu la vie que la mer est devenue un cimetière. Puisque nous pensons que le bleu de la mer est devenu violet, nous avons nommé le film ‘Horizons Violets’. »

« Nous voulions mettre en évidence et montrer la dévotion de la Turquie sur la question des réfugiés. Nous avons atteint cet objectif. Le film a obtenu 15 prix de divers festivals nationaux et internationaux. Nous n’avons pas tourné ce film pour gagner des prix. Le seul but était d’être la voix des réfugiés. Cependant, ces prix nous ont motivés à produire un bien meilleur travail. Je tiens à féliciter l’équipe », a déclaré le producteur.

Subaşı a rapporté que le monde du cinéma a montré un intérêt pour les réfugiés et cela les rend heureux. Il a par ailleurs noté que le film fera ses débuts en même temps en Turquie et en Europe au mois d’avril après avoir participé au Festival BFI de Londres en février.

L’histoire déchirante de Meryem

Mettant en vedette Zeynep Sevil Yılmaz, Numan Çakır, Ece Özdikici, Dilek Serbest, Adem Yılmaz et Baki Çiftçi, le film se concentre sur le traumatisme de la syrienne Meryem, âgée de 25 ans, qui s’est enfuie d’Alep. Meryem s’échappe du bateau des réfugiés, qui a coulé près de l’île de Kos, et tente de survivre dans le district de Bozdoğan de la province d’Aydın en Turquie.

Que pensez-vous de cet article ?

32



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX