FLASH INFO :

Lavrov : Le plan des États-Unis visant à établir une force frontalière dirigée par les YPG en Syrie est soit une provocation soit de l’ignorance

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré lundi que le projet des Etats-Unis de créer une « force frontalière » en Syrie était soit une « provocation délibérée », soit une indication que Washington ne comprend rien de la situation là-bas.


La dirigée par les contre a déclaré la semaine dernière qu’elle formait une armée de 30 000 hommes basée sur les affiliés syriens du , le Parti de l’Union démocratique () et ses Unités de protection du peuple ().

Cependant, après une critique généralisée du plan, en particulier de la part de la , les États-Unis ont fait marche arrière sur le plan, affirmant qu’il s’agissait d’un malentendu. Lavrov a qualifié les dénégations ultérieures de Washington de « maladroites ».

Selon Lavrov, les Etats-Unis tentent de contrôler la frontière turco-syrienne en utilisant les YPG, ajoutant que Washington armait à la fois ouvertement et secrètement des terroristes.

Le ministre russe des Affaires étrangères a également accusé les États-Unis d’avoir fomenté le séparatisme dans l’enclave kurde du nord de la Syrie, où la Turquie a lancé une opération anti-terroriste pendant le week-end.

Les propos de Lavrov interviennent dans le cadre de l’Opération « Rameau d’Olivier », lancée par les (TSK) pour éradiquer le du PYD / YPG et de Daech dans le district d’.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action