FLASH INFO :

L’armée turque termine les préparatifs de l’opération militaire à l’Est de l’Euphrate

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - L’armée turque a achevé les préparatifs en vue d’une opération transfrontalière dans la région située à l’est de l’Euphrate afin d’éliminer les terroristes affiliés au PKK, qui constituent une menace à la sécurité nationale pour Ankara, au nord de la Syrie.


Une source militaire a déclaré jeudi sous couvert d’anonymat : « Nous attendons les instructions du gouvernement pour l’. L’ouverture d’une base d’opérations faisait partie de ces préparatifs ».

Les (TSK) ont ouvert la semaine dernière une base d’opérations dans la province de Şanlıurfa, près de la frontière syrienne, en présence du ministre de la , Hulusi Akar. La base devrait être utilisée comme centre de commandement principal en cas d’opération à l’est de l’Euphrate.

En décembre 2018, des responsables turcs ont annoncé qu’ se préparait à une troisième offensive dans le nord de la Syrie, à l’Est de l’Euphrate, qui est dominée par les terroristes des Unités de protection du peuple (), affiliées au groupe terroriste PKK. Auparavant, la Turquie avait mené deux offensives dans le nord de la Syrie, l’opération Rameau d’Olivier et l’opération Bouclier de l’Euphrate.

La source a également indiqué que la feuille de route pour avait été plus lente que prévu initialement en raison de l’attitude indifférente des États-Unis, ajoutant que des discussions bilatérales étaient en cours pour accélérer le processus.

Afin d’empêcher le PKK et ses extensions d’intensifier le contrôle dans le nord-est de la Syrie et de perturber les efforts de paix dans la région, la Turquie souhaite accélérer la mise en pratique de l’accord de Manbij conclu en juin avec les États-Unis.

Dans le cadre de l’accord, la Turquie et les États-Unis ont convenu de travailler sur le retrait des YPG de Manbij. L’accord de Manbij a pour objectif d’assurer la sécurité et la stabilité dans la province en éliminant les terroristes des YPG qui contrôlent actuellement la région située au nord de la Syrie et en cédant finalement l’administration de la province à un organe composé de la population locale.

La source militaire a également souligné que le processus de formation des pilotes turcs pour le programme des F-35 se poursuivait et que des discussions étaient en cours pour résoudre les récents désaccords sur la question.

Lundi, les ont interrompu la livraison des équipements liés à l’avion de chasse F-35 à la Turquie, marquant ainsi le premier pas concret pris par Washington pour bloquer la livraison de l’avion à son allié de l’OTAN, les responsables turcs ayant refusé de faire marche arrière au sujet de l’achat de systèmes de défense aérienne de .

Que pensez-vous de cet article ?

1


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action