FLASH INFO :

L’armée turque bombarde les cibles des YPG à Afrin en Syrie

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - L’armée turque a continué dimanche son envoi militaire vers la province de Hatay dans le sud du pays, le long de la frontière syrienne, selon une source sécuritaire.


L’armée turque a tiré des obus d’artillerie tout au long de la nuit, ciblant les nids des terroristes des Unités de protection du peuple (YPG), branche syrienne du à Afrin.

« 108 cibles, qui ont été utilisées comme abris, cachettes et dépôts de munitions par les organisations / KCK / PYD-YPG et Daech dans sept régions, ont été détruites par l’armée de l’air », a indiqué l’armée samedi.

Samedi, le président Recep Tayyip Erdoğan a annoncé qu’une opération avait été lancée en Syrie.

Des véhicules militaires et des commandos ont été envoyés précédemment pour renforcer les troupes stationnées dans les districts de , Kırıkhan et Hassa, dans la province de Hatay.

Des tirs d’artillerie provenant des villages des provinces de et de Hatay, dans le sud de la , ont également été observés.

Les forces de sécurité turques ont également utilisé des obusiers samedi soir sur des cibles PYD / PKK à Afrin depuis Hatay.

La Turquie a lancé « Operation Rameau d’Olivier samedi à 17h dans la région d’Afrin, au nord-ouest de la Syrie. Le but de l’opération est d’établir la sécurité et la stabilité le long des frontières turques et de la région ainsi que d’éliminer les groupes terroristes liés au PKK et de Daech, et de protéger le peuple syrien contre l’oppression et la cruauté des terroristes.

L’opération est menée dans le cadre des droits de la Turquie sur la base du droit et les décisions du Conseil de sécurité des Nations-Unies, en respctant l’intégrité territoriale de la Syrie.

Dans tout le pays, dimanche, les gens se sont rassemblés dans 90 000 mosquées et ont prié pour le succès de la Turquie dans l’opération Rameau d’Olivier à Afrin.

La Turquie a longtemps protesté contre le soutien des États-Unis au Parti de l’Union démocratique (PYD) – la branche syrienne du PKK terroriste – et à son aile militaire, les Unités de protection du peuple (YPG).

Washington a qualifié le groupe terroriste d’« allié fiable » dans sa lutte contre Daech en Syrie, même si son organisation mère, le PKK, est répertoriée comme un groupe terroriste par la Turquie, les et l’, ayant mené une campagne de terreur contre la Turquie pendant plus de 30 , tuant près de 40 000 personnes.

Afrin a été une cachette majeure pour les YPG depuis juillet 2012 quand le régime d’ en Syrie a quitté la ville en la laissant sous le contrôle groupe terroriste sans se battre.

Les villes turques de Kilis et Hatay, situées de l’autre côté de la frontière syrienne, se trouvent dans la zone de tir du groupe PYD / PKK d’Afrin, qui se trouve au sommet d’une colline. Le groupe terroriste a également utilisé les Monts Amanos pour pénétrer de la Syrie en Turquie.

Les YPG ont trouvé un accès à la Méditerranée depuis Afrin au nord-ouest de la Syrie. L’organisation terroriste menace également la zone de désescalade d’Idlib au-dessus d’Afrin. Un quart des terres syriennes et 65% de la frontière entre la Turquie et la Syrie sont sous l’occupation de l’organisation terroriste.

Que pensez-vous de cet article ?

Love

51



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action