FLASH INFO :

L’AK Parti demande un nouveau scrutin municipal à Istanbul

TURQUIE / POLITIQUE - Le parti au pouvoir, le Parti de la justice et du développement (AKP), souhaite la tenue d’un nouveau scrutin pour la mairie de la plus grande ville de Turquie, Istanbul, et fera un recours extraordinaire au Haut Conseil électoral (YSK) concernant des irrégularités à Büyükçekmece, a déclaré mardi le vice-président du parti.


Lors d’une conférence de presse tenue mardi après-midi, le vice-président de l’AK Parti, Ali Ihsan Yavuz, a déclaré que le parti ferait un recours extraordinaire au concernant des irrégularités présumées à Büyükçekmece et exigerait la tenue d’un nouveau vote à .

Le YSK a partiellement rejeté lundi l’appel de l’AK Parti de recompter tous les votes à Istanbul, à l’exception de 51 urnes dans 21 districts.

Recep Özel, représentant de l’AK Parti au sein du conseil électoral, a déclaré aux journalistes que l’appel de son parti visant à annuler les résultats des élections dans le district de Büyükçekmece de la ville serait décidé par le conseil mardi.

Le parti demande la tenue de nouvelles élections dans le district, alléguant des « irrégularités organisées ».

Özel a déclaré que le parti poursuivrait ses efforts juridiques pour contester les élections à Istanbul.

Sadi Güven, président du YSK, a déclaré mardi matin que le processus judiciaire se poursuivait pour l’élection du maire, ajoutant qu’il ne divulguerait aucune information sur les pétitions, les demandes et les objections actuellement examinées.

La police a lancé une opération mardi matin sur l’allégation selon laquelle 11 186 personnes auraient transféré leurs adresses à Büyükçekmece avant les élections locales du 31 mars.

L’organisation de l’AK Parti dans le district de Büyükçekmece avait précédemment saisi le comité des élections locales, alléguant que 21 000 faux électeurs avaient été enregistrés dans le district au cours du processus de mise à jour des listes électorales dans la perspective des élections.

La requête indiquait qu’un membre du personnel du bureau d’enregistrement du district et une autre personne, un proche de Hasan Akgün, maire de longue date du district du Parti républicain du peuple (), avaient été arrêtés pour enregistrement irrégulier d’électeurs en fabriquant des documents au nom d’Akgün.

Une enquête judiciaire ouverte par le bureau du procureur général de Büyükçekmece est en cours, en plus d’une enquête administrative menée par le gouvernorat du district, a-t-il ajouté.

Lors d’une conférence de presse mardi, le porte-parole du CHP et député de Tekirdağ, Faik Öztrak, a déclaré que les allégations de fraude électorale massive étaient sans fondement et accusé l’organisation provinciale de l’AK Parti d’Istanbul de ne pas avoir agi à temps contre les listes d’électeurs du YSK, qui ne peuvent faire l’objet d’un appel après leur annonce.

« Quelque 96% des votes nuls ont été comptés. Ekrem Imamoğlu est en tête avec 14 532 voix », a-t-il ajouté.

Le président turc a déclaré lundi que les tenues la semaine dernière et dont les premiers résultats donnent son parti perdant à Istanbul avaient été marquées par des « irrégularités » massives commises de manière « organisée ».

« Il ne s’agit pas d’irrégularités çà et là, presque toute l’affaire est irrégulière », a déclaré Recep Tayyip Erdoğan lors d’une conférence de presse avant son départ pour une visite en .

« Notre parti a établi que des crimes organisés, que des actions ont été perpétrées de manière organisée » lors du scrutin, a assuré M. Erdoğan, évoquant un « vol dans les urnes ».

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action