FLASH INFO :

L’affaire Ramadan : un mal pour un bien ?

OPINION - Le prédicateur et théologien suisse est sous les feux des projecteurs depuis son audition et sa mise en détention provisoire. Les révélations récentes sur cette affaire ont provoqué l’effet d’une douche froide sur l’ensemble de la communauté musulmane exsangue (si tant est qu’elle existe), mettant en évidence les effets d’une représentation carcinogène d’un socle qui devrait être commun à tous les Musulmans : l’Islam.

Par Cihan Bircan


Thèse

Tariq est doué. Sa répartie unique, ses punchlines assassines et ses (« Mon intime conviction » entre autres) ont gagné la sympathie de nombreux Musulmans de et de Navarre. N’était-il pas plaisant voire jouissif de le voir clouer le bec à Fourest, De Villiers et autre Zemmour durant ses passages à la télévision? Qui n’aimerait pas être aussi réactif et vif d’esprit que lui? Il paraît évident et pertinent qu’aux yeux de beaucoup de personnes suspendues sous le plafond de verre, la médiatisation d’une personne tenant tête (et prenant l’ascendant) sur différentes personnalités qui éprouvent une haine viscérale pour ce qui touche à l’ et les Musulmans offre un tant soit peu un comblement de frustrations accumulées au gré du temps.

Alors le voir en détention provisoire est vécu par ses fans comme une personnelle.

Antithèse

Mais il y a un « mais ». Le résultat des analyses ADN effectuées sur une robe remise par Marie aux enquêteurs et présentant une tache de sperme qui serait, selon elle, celui de , est imminent. Il pourrait corroborer l’existence d’une relation déjà attestée par de très nombreux échanges, remis à la police. « Des révélations terribles ont été publiées aujourd’hui », a-t-on lu dans un communiqué brièvement mis en ligne sur le site Résistance et Alternative, une association créée en janvier pour diffuser la pensée de Ramadan, faisant allusion aux articles mentionnant le revirement de situation avant d’être effacé. En effet, ce dernier, par le biais de son avocat a indiqué connaître effectivement Marie et que tous deux avaient eu une relation.

Après son retrait, un autre communiqué de cette association a été publié : « Pour l’instant, nous ne prendrons aucune position (…) tant que nous n’aurons consulté les référents religieux français et étrangers qui ont toujours eu notre confiance depuis vingt ans ». 

Avant que le revirement de sa ne soit rendu public, son comité de soutien a préventivement stoppé, dans la nuit de mardi à mercredi, à une heure, la campagne de financement participatif qui avait lieu sur la plateforme américaine LaunchGood. Destinée à financer l’équipe d’avocats et à soutenir des opérations de communication en faveur de Ramadan, elle avait déjà permis de récolter 85 053 euros grâce à 1 358 donateurs.

Qu’on soit clair, il n’est pas question d’approuver toutes les accusations dont ce monsieur fait les frais. Néanmoins, avouer une relation extra-conjugale est sur le plan religieux extrêmement grave. Cela réduit à néant tous les discours, livres, actions, prises de positions de sa carrière. Car défendre une religion et appliquer le contraire de ses principes discrédite tout. Tout.

Même si le jugement n’a pas été rendu, il apparaît clairement que sur le plan religieux, Ramadan, par son aveu, a perdu.

Si nous nous sommes abstenus de prendre position concernant cette affaire, c’est bien pour cela. Car le temps est révélateur. Dans ce genre d’affaires, prendre rapidement position sans fondement est une bêtise sans nom.

Synthèse

Tout homme est innocent jusqu’à preuve du contraire. Nous ne nous sommes non pas attardés aux caractères des supposées relations (violences) et il incombe à la justice de faire son travail. A cela précisons qu’une affaire aussi médiatisée donne une pression supplémentaire aux magistrats qui feront tout pour livrer un jugement basé sur les faits, les preuves et les aveux. Le complot et autres thèses fallacieuses ne sont pas les bienvenues. La justice fera son travail, soyons-en sûr. Ceci est l’évidence la plus basique.

« Il n’est point de secrets que le temps ne révèle », disait Racine.

La bérézina (nom resté dans le vocabulaire français comme un équivalent de « déroute », ou plutôt d’hécatombe, de graves pertes subies lors d’une situation complètement désorganisée) a atteint donc ses défenseurs. 

Psychologiquement, deux situations vont se présenter. La première est évidemment le sentiment de trahison. De nombreuses personnes vont se sentir abandonnées, trompées, retireront leurs vidéos de soutien et chercheront peut-être à se trouver un nouveau représentant. Les secondes nieront tout en bloc, jureront fidélité malgré l’aveu de l’accusé. A cela, on ne peut rien y faire. Le bon sens, la logique, l’étude des faits et des preuves au calme ne feront pas partie de leur donne.

Nous nous interrogeons sur les suites et retombées de cette affaire. La nature a horreur du vide. Il est important de savoir que d’autres feront surface pour s’accaparer un statut de défenseur et de représentant médiatique de l’Islam (hors Chalgoumi qui ne représente que lui-même et la langue de Molière meurtrie).

N’oublions pas que sur le plan eschatologique, les pires « savants » seront retrouvés à la fin des Temps. Il suffit de voir le monde qui nous entoure pour le comprendre. Nous y sommes, indubitablement.

Que pensez-vous de cet article ?

17431


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action