FLASH INFO :

L’accueil chaleureux d’Erdoğan par Trump montre l’importance de la Turquie sur la scène internationale

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le président américain Donald Trump a accueilli mercredi à la Maison Blanche son homologue turc Recep Tayyip Erdoğan pour une réunion consacrée à des questions cruciales telles que l’acquisition par la Turquie d’appareils de combat F-35, la Syrie, le sort des prisonniers de Daech, l’OTAN et le volume du commerce bilatéral entre les deux pays.


Avant la réunion à huis clos, a déclaré : « Nos échanges commerciaux avec la , d’une valeur de 20 milliards de dollars, peuvent facilement atteindre 100 milliards de dollars. Nous sommes impatients de le réaliser ».

La conférence de presse initiale a été animée par une atmosphère positive avec Trump qui a déclaré : « Nous sommes amis depuis longtemps avec le président Erdoğan. Nous nous comprenons et comprenons nos préoccupations bilatérales. »

« Nous discuterons également du système de missile russe et du bombardier américain F-35 », a-t-il ajouté.

La Turquie est en désaccord avec les États-Unis à propos de son accord avec la Russie concernant les systèmes de S-400. Les États-Unis ont suspendu la Turquie, un autre membre de l’OTAN, de son programme de chasseurs furtifs F-35 en réaction à l’achat par Ankara du système de antimissile russe S-400. Washington a fait valoir que les S-400 seraient incompatibles avec les systèmes de l’OTAN et exposeraient les F-35 à un possible subterfuge russe. La Turquie a toutefois souligné que les S-400 ne seraient pas intégrés dans les systèmes de l’OTAN et ne constitueraient pas une menace pour l’alliance et a refusé de se retirer de l’accord.

Ayant initialement commandé 30 avions à réaction F-35, la Turquie avait l’intention d’acheter 116 avions de chasse furtifs, et le pays en a déjà reçu 4. Cependant, bien que la Turquie ait rempli tous les engagements financiers nécessaires concernant le programme, ses 4 avions de combat F-35 ne seront pas livrés et la formation des pilotes turcs est suspendue.

Trump a également évoqué le combat de la Turquie contre le groupe terroriste . « La Turquie surveille activement les combattants de Daech. Ils étaient partout quand je suis devenu président. La Turquie a récemment arrêté plus de 100 combattants de Daech. Ils s’en occupent », a-t-il déclaré.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action