FLASH INFO :

L’accord entre la Turquie et la Libye changera les équilibres en Méditerranée orientale

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le 1er décembre, un porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères a déclaré que le mémorandum d’accord récemment signé entre la Turquie et le gouvernement libyen d’union nationale (GNA) reconnu par les Nations unies sur les juridictions maritimes était conforme au droit international.


Dans un communiqué officiel en réponse aux déclarations de l’ et de la , Hami Aksoy a déclaré : « A travers cet avec la , les deux pays ont clairement manifesté leur intention de ne permettre aucun fait accompli [en ] ».

L’accord a déterminé une partie des juridictions maritimes de la dans la région, a déclaré Aksoy, ajoutant qu’il « est conforme aux décisions de justice qui créent la jurisprudence internationale et le droit international, y compris les articles pertinents de la Convention des sur le droit de la mer ».

Rappelant que la Turquie possède la plus longue ligne de côte continentale de la Méditerranée orientale, le communiqué indique: « Les îles situées de part et d’autre de la ligne médiane entre deux continents ne peuvent pas créer de zones de juridiction maritime au-delà de leurs eaux territoriales et que la longueur et la direction des côtes devraient être prises en compte dans la délimitation des zones de juridiction maritime. »

Se référant aux pays de la région, M. Aksoy a déclaré que l’action du gouvernement turc était fondée sur le droit international et « une approche fondée sur l’équité », tandis que les pays qui rejetaient les arguments légitimes de la Turquie prenaient des mesures unilatérales, accusant la Turquie.

Il a également souligné que la simple présence de l’île Meis – ou de Kastellorizo ​​- sur le continent turc ne pouvait avoir aucun effet sur les territoires maritimes d’ contrairement aux arguments de la Grèce et des Chypriotes grecs.

Faisant référence à ces arguments comme « sans compromis », M. Aksoy a déclaré qu’une approche similaire avait déjà fait perdre à l’Egypte 40 000 kilomètres carrés (15 444 milles carrés) de son territoire maritime.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action