FLASH INFO :

La Turquie prévoit de vacciner 12 millions de personnes d’ici début mars

TURQUIE / SANTÉ - La Turquie prévoit de vacciner jusqu’à 12 millions de personnes d’ici la première semaine de mars, car elle s’attend à recevoir 10 millions de doses supplémentaires de vaccin chinois d’ici là.


6,5 millions de doses supplémentaires du vaccin, développées par la firme chinoise Sinovac, sont arrivées en Turquie le 25 janvier, en plus des 3 millions de doses du vaccin livrées fin décembre 2020.

Selon les autorités, 10 millions de doses supplémentaires du vaccin pourraient arriver dans le pays dans les 15 jours.

Après l’analyse de 14 jours du vaccin chinois dans les laboratoires locaux, les autorités ont approuvé le vaccin pour une utilisation d’urgence et la Turquie a lancé sa campagne de vaccination de masse le 14 janvier en commençant par les professionnels de la santé. La campagne de vaccination s’est encore élargie cette semaine pour inclure les personnes âgées de plus de 80 ans.

Comme ce fut le cas avec le premier lot de vaccin chinois, les prochaines livraisons seront testées dans des laboratoires locaux. Ainsi, 6,5 millions de doses du vaccin seront disponibles dans la deuxième semaine de février. Le nombre de personnes vaccinées atteindra 6 millions d’ici la fin février.

Lorsque les 10 millions de doses arriveront, la Turquie disposera d’un total de 16,5 millions de doses de vaccin contre le coronavirus, qui pourraient être administrées aux personnes à risque et mobiles, telles que les personnes âgées de plus de 65 ans et les enseignants ainsi que les membres des forces militaires et de police jusqu’à la première semaine de mars.

Il y a plus de 8 millions de personnes âgées de plus de 65 ans, 1 million d’enseignants, 1 million de militaires et 1 million de policiers en Turquie.

Plus de 1,3 million de personnes, y compris des agents de santé et des personnes âgées, ont déjà reçu la première dose du vaccin. Le vaccin est administré en deux doses, à 28 jours d’intervalle.

Assouplissement des restrictions

Les autorités discutent également du moment et de la manière d’assouplir les restrictions liées au coronavirus. Certains affirment que les écoles, les restaurants et les cafés pourraient rouvrir progressivement à partir de la deuxième moitié de février, tandis que d’autres suggèrent qu’il serait tout à fait approprié d’attendre la deuxième moitié de mars.

Ceux qui sont favorables à une réouverture anticipée soutiennent l’idée selon laquelle les propriétaires de restaurants et de cafés qui ont subi les effets néfastes de la première vague de l’épidémie agiront avec plus de prudence cette fois-ci et que de nouvelles règles à imposer pourraient également aider à contenir la propagation du virus. Ils suggèrent également que le système de santé du pays ne sera pas débordé même si le nombre de cas, qui oscille récemment autour de 5 000, passe à 15 000 ou 20 000 cas d’infections.

Que pensez-vous de cet article ?

11



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz