FLASH INFO :

La Turquie intensifie ses efforts de sauvetage après une attaque de pirates au large de l’Afrique de l’Ouest

TURQUIE / INTERNATIONAL - Des pirates armés ont attaqué un cargo turc au large des côtes ouest-africaines, kidnappant 15 marins et en tuant un, ont annoncé dimanche des responsables alors que la Turquie intensifie ses efforts pour sauver l’équipage capturé.


Le M / V Mozart, battant pavillon libérien, naviguait de Lagos, au Nigeria, à Cape Town en Afrique du Sud lorsqu’il a été attaqué samedi matin à 100 milles marins (185 kilomètres) au nord-ouest de la nation insulaire de Sao Tomé-et-Principe.

La Direction maritime turque a déclaré que l’équipage s’était initialement enfermé dans une zone sûre, mais que les pirates y étaient entrés de force après six heures. Pendant la bagarre, un membre d’équipage à bord est mort. Il a identifié la victime comme étant l’ingénieur Farman Ismayilov de l’Azerbaïdjan, le seul membre d’équipage non turc.

Après avoir enlevé la plupart des membres de l’équipage, les pirates ont quitté le navire dans le golfe de Guinée avec trois marins à bord, a déclaré l’agence de presse officielle Anadolu. Selon les rapports, les pirates ont désactivé la plupart des systèmes du navire, ne laissant que le système de navigation au reste de l’équipage pour trouver son chemin vers le port. Le navire est maintenant ancré au large du Gabon voisin, et le corps d’un marin azerbaïdjanais tué doit être ramené à terre, selon des responsables turcs.

Le cargo Mozart battant pavillon libérien a jeté l’ancre à Port-Gentil à 11h00, a déclaré le ministre des Transports et de l’Infrastructure Adil Karaismailoğlu dans un tweet plus tard dans la journée.

S’adressant à l’agence Anadolu (AA), ambassadeur de Turquie au Gabon, Nilüfer Erdem Kaygısız a déclaré que les procédures pour le transfert du membre d’équipage azerbaïdjanais tué se feraient rapidement.

“Tout d’abord, nous devons … y arriver, voir l’équipage, puis récupérer le corps”, a-t-elle ajouté.

Le golfe de Guinée, au large des côtes du Nigéria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun, est la mer la plus dangereuse au monde pour la piraterie, selon le Bureau maritime international.

Le cabinet de conseil en sécurité maritime Dryad Global a décrit l’attaque comme « un incident exceptionnel tant par sa gravité que par sa distance du rivage ». L’année dernière, les embarquements dans les eaux au large de l’Afrique de l’Ouest sont passés à 18 contre 13 en 2019, a ajouté la société basée à Londres.

Le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a également déclaré qu’il s’était entretenu avec l’officier supérieur restant sur le Mozart, Furkan Yaren, et que le moral et la condition physique des marins à bord étaient bons.

“Nous poursuivons les négociations coordonnées pour la libération des marins enlevés”, a-t-il déclaré.

“Ces voyous, les pirates qui ont kidnappé nos citoyens ne nous ont pas encore contactés”, a ajouté Çavuşoğlu.

“Il y a eu des attaques contre nos navires et les navires d’autres pays auparavant”, a-t-il souligné.

“Ils appellent après un certain temps et font leurs demandes. Mais toutes sortes de préparatifs et de travaux ont été effectués”, a déclaré le ministre.

Plus tard, Çavuşoğlu a également effectué un entretien téléphonique avec son homologue azerbaïdjanais, Jeyhun Bayramov, et a exprimé ses condoléances pour le membre d’équipage qui a été tué dans l’attaque.

Le haut diplomate a également souligné qu’il avait dit à Bayramov que le corps du marin assassiné serait renvoyé chez lui via la Turquie.

“Les procédures funéraires nécessaires seront effectuées”, a-t-il ajouté.

Çavuşoğlu a ajouté qu’il s’était également entretenu avec Osman Levent Karsan, l’exploitant de la société propriétaire du navire, et avait transmis ses condoléances, soulignant que les mesures nécessaires seraient prises pour sauver l’équipage dès que possible et le ramener en toute sécurité.

Les ambassades turques dans les pays voisins, dont le Nigeria, ont été mobilisées pour l’équipage, ont indiqué des sources diplomatiques.

Le président Recep Tayyip Erdoğan s’est également entretenu à deux reprises avec Yaren, a déclaré la Direction des communications dans un communiqué, ajoutant qu’Erdoğan avait donné des ordres pour la récupération de l’équipage enlevé.

Erdoğan a reçu des informations selon lesquelles le navire se dirigeait vers le Gabon avec trois membres d’équipage, a-t-il déclaré.

Suivant de près le processus, Erdoğan a donné des instructions aux autorités concernant le sauvetage du personnel du navire.

« Les propriétaires et exploitants du M / V Mozart, qui a été détourné sous la menace d’une arme dans le golfe de Guinée, ont malheureusement confirmé qu’un de ses équipages avait été tué et d’autres enlevés », a déclaré Boden Maritime, basé à Istanbul.

Les responsables de la société ont exprimé leurs condoléances et leur soutien aux familles de l’équipage, a-t-il déclaré.

Ils ont appelé à une approche sensible du sauvetage dans l’intérêt des membres d’équipage et ont souligné qu’ils essayaient de résoudre le problème le plus rapidement possible de la manière la plus sûre.

Le Mozart a été attaqué par des pirates tôt samedi, tandis qu’un membre d’équipage a été tué et 15 autres enlevés du navire qui comptait un équipage total de 19 personnes.

Quinze membres d’équipage se déplaçant de Lagos, au Nigéria à Cape Town, en Afrique du Sud, ont été enlevés, tandis que trois sont restés avec les pirates, a déclaré David Johnson, le chef du groupe EOS Risk Group basé au Royaume-Uni dans le communiqué.

Mozart a été attaqué dans le golfe de Guinée, à 160 kilomètres (100 miles) au large de Sao Tomé, a-t-il ajouté.

Un enregistrement sur bande avait été partagé sur Twitter et on pensait que le capitaine du navire disait : “Je ne sais pas où je vais. Les pirates ont démonté tous les câbles, rien ne fonctionne. Seul le navigateur fonctionne. Ils m’ont donné un itinéraire, je me déplace en conséquence.”

En juillet 2019, 10 marins turcs ont été enlevés au large des côtes nigérianes. Ils ont été libérés moins d’un mois plus tard.

Les attaques de pirates contre des navires dans le monde ont bondi de 20% l’an dernier, en raison d’une vague record d’enlèvements au large de l’Afrique de l’Ouest, a déclaré la semaine dernière le Bureau maritime international.

Au total, 195 incidents de piraterie et de vols à main armée ont été signalés, contre 162 en 2019. À l’échelle mondiale, le golfe de Guinée, le détroit de Singapour et les eaux indonésiennes ont été particulièrement touchés.

Sur 135 marins enlevés dans le monde l’année dernière, 130 ont été enregistrés dans le golfe de Guinée – le nombre le plus élevé jamais enregistré de membres d’équipage enlevés dans la région qui s’étend sur des milliers de kilomètres du Sénégal à l’Angola.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX