FLASH INFO :

Jusqu’à présent, 144 migrants en situation irrégulière ont perdu la vie en Turquie

ETUDE / RAPPORT - Quelque 144 migrants sans papiers sont décédés cette année pour des raisons telles que des accidents de la route, le gel ou la noyade, a rapporté l’agence Anadolu, citant des données de la Direction générale de la gestion des migrations.


Un grand nombre d’immigrés clandestins entrent d’abord en par des moyens illégaux, puis cherchent à entrer en par la mer Méditerranée, la mer et la mer Noire.

Au cours des six premiers mois et demi de cette année, 28 immigrés en situation irrégulière sont morts de noyade, a déclaré l’agence. Mais, grâce aux précautions prises par le commandement des gardes-côtes turcs contre l’immigration irrégulière, le nombre de décès de ce type a diminué par aux années précédentes, a déclaré l’agence.

En 2018, environ 93 migrants en situation irrégulière se sont noyés sur les liaisons entre la Turquie et l’Europe, alors qu’ils étaient 56 en 2017, 192 en 2016 et 279 en 2015, a indiqué l’agence.

Grâce aux efforts des garde-côtes turcs, 16 724 immigrés en situation irrégulière ont été sauvés jusqu’à présent en 2019 dans la région turque de recherche et de sauvetage, dans les eaux territoriales et internationales, a indiqué l’agence.

Sur les 144 décès de sans-papiers en 2019, environ 64 sont survenus dans des accidents de la route. Les accidents sont survenus alors que les sans-papiers tentaient d’entrer illégalement en Turquie ou de changer de province dans le pays, a déclaré l’agence. Selon l’agence, le nombre d’immigrants clandestins décédés dans des accidents de la route en 2018 était de 43.

Quelque 52 migrants irréguliers sont morts de froid en tentant d’entrer en Turquie ou en tentant de se rendre en . Quelque 39 d’entre eux sont morts cette année dans la province de Van en Turquie, limitrophe de l’Iran, et 13 autres dans la province d’, au nord-ouest de la Turquie, à la frontière avec la Grèce.

Quelque 268 000 migrants en situation irrégulière ont été arrêtés en Turquie en 2018, selon le ministère de l’Intérieur.

La Turquie est un lieu de transit essentiel pour les migrants en situation irrégulière qui souhaitent entrer en Europe pour commencer de nouvelles vies, en particulier ceux qui fuient la guerre et les persécutions.

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action