FLASH INFO :

#JeSuisAliÜnlü : la communauté franco-turque bouleversée par le meurtre d’un père de famille devant ses enfants pour « une place de parking »

TURQUIE / FRANCE - Il s’appelait Ali Ünlü. Un père et époux honnête. 3 enfants dans sa courte vie de 43 ans. Ce conducteur de bus et de tramway au réseau Fil Bleu, d’origine franco-turque, avait encore plein de rêves à réaliser. Sauf que deux frères, connus de la justice pour des faits de vol et escroquerie, ont brisé ses rêves à la sortie d’un supermarché. Une journée simple en famille qui s’est transformée en tragédie avec le meurtre d’Ali devant sa femme et ses enfants pour une « place de parking ». La France entière indignée et attristée devant ce drame réclame que la justice fasse toute la lumière sur cette douloureuse affaire qui vient endeuiller le pays dont notamment la communauté franco-turque.


Le drame s’est déroulé samedi sur le parking de des Atlantes à Saint-Pierre-des-Corps. Une jeune fille s’était placée sur un emplacement de stationnement, le réservant pour ses proches qui arrivaient. Un autre conducteur, accompagné de quatre membres de sa , s’est malgré tout garé sur cette place. Les proches de la jeune fille ont trouvé une place disponible juste derrière.

Mais deux hommes sont sortis de la voiture, et ont roué de coups de poings et de pieds qu’ils accusaient de leur avoir pris la place.

Frappé à mort devant ses trois enfants, l’homme de 43 ans a été laissé inconscient. Même s’il a été conduit à l’, la virulence des coups était telle, qu’Ali est décédé 48 heures plus tard d’une hémorragie cérébrale.

Victime d’un coup de poing violent à l’œil, sa fille de 16 ans a également été blessée.

Deux frères, âgés de 21 et 24 ans, déjà connus de la justice pour des faits de vol et escroquerie, ont été interpellés durant le week-end et et devraient être mis en examen, vraisemblablement pour coups mortels en réunion. Les auteurs présumés risquent 20 ans de réclusion.

La police demande un appel à témoins concernant cette affaire pour écouter les faits sous différentes versions.

En conférence de presse, le procureur de a qualifié cette affaire des « plus lamentables » et a précisé que ce n’était pas un règlement de compte puisque les protagonistes ne se connaissaient pas.

La classe tourangelle a également réagi rapidement sur l’affaire. Pour exprimer son soutien à la famille de la victime et pour condamner des actes « odieux et inacceptables ».

Un tel déchaînement de violence gratuite a ému l’ensemble de la population française et toute la , ayant été nombreux à s’indigner sur les réseaux sociaux.

La question qui se pose aujourd’hui est comment de tels individus dangereux connus de la police ont pu aussi facilement déchaîner leur haine sur un en plein milieu d’une ville française ? La possède-t-elle les mécanismes nécessaires pour protéger ses citoyens contre des individus dangereux ?

(Sources : Sud Ouest, France Info

Que pensez-vous de cet article ?

132



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action