FLASH INFO :

Israël a secrètement fait pression sur Trump pour qu’il annule l’accord sur les F-35 avec la Turquie

TURQUIE / DÉFENSE - Israël a secrètement fait pression sur l’administration américaine de Trump afin d’empêcher la Turquie d’acheter les avions de combat F-35 et maintenir son avance militaire dans la région, ont affirmé des médias israéliens.


a secrètement fait pression sur l’administration américaine de Trump afin d’empêcher la Turquie d’acheter les avions de combat F-35 et maintenir son avance militaire dans la région, ont affirmé des médias israéliens.

Israël a commencé à demander à la Maison Blanche de retirer de son programme F-35 peu après que le Président Recep Tayyip Erdoğan ait approuvé l’achat du système de défense antimissile à la , a rapporté jeudi la chaîne israélienne 12.

« Nous avons fait pression sur Washington pour qu’il annule la vente de ces avions de pointe à la Turquie », a ajouté le journal.

Plus tôt le mois dernier, Washington avait annoncé qu’il retirait la Turquie du programme d’avions de combat F-35, suite à l’achat par Ankara du système S-400. L’administration Trump a alors entamé ce processus de retrait de la Turquie du programme F-35, qui devrait être achevé d’ici la fin du mois de mars 2020.

Ayant initialement commandé 30 avions à réaction F-35, la Turquie avait l’intention d’acheter 116 avions de chasse furtifs, et le pays devait déjà en recevoir quatre. Cependant, bien que la Turquie ait rempli tous les engagements financiers nécessaires concernant le programme, ses quatre avions de combat F-35 ne seront pas livrés et la formation des pilotes turcs sera suspendue.

La décision américaine a suscité de vives réactions d’Ankara, qui a déclaré que dans le cas où la Turquie n’aurait pas les F-35, cette dernière répondrait à ses besoins à partir d’autres sources, en attendant de produire elle-même ses propres avions.

Cette décision américaine est intervenue après que la Turquie ait commencé à recevoir les premiers composants du S-400 le 12 juin. Le mois dernier, le ministère de la Défense nationale avait déclaré que la première partie de la commande avait été livrée à Ankara, depuis la Russie. et que la livraison devrait se poursuivre jusqu’en avril 2020.

La Turquie et les États-Unis sont en désaccord depuis 2017 au sujet de la décision de la Turquie d’acheter le système de défense S-400. Des responsables américains ont exhorté la Turquie à acheter les américains Patriot, affirmant que le système russe serait incompatible avec les systèmes de l’OTAN et exposeraient les avions de combat américains F-35 à un possible subterfuge russe.

La Turquie a toutefois souligné que le S-400 ne serait pas intégré aux systèmes de l’OTAN et ne constituerait pas une menace pour l’alliance, suggérant la création d’une commission chargée de clarifier toute question technique, mais les États-Unis n’ont pas répondu à cette proposition.

Le président américain, Donald Trump, a récemment fait plusieurs commentaires qui exprimaient sa réticence à imposer des à la Turquie pour avoir acquis le système russe. Enfin, le 26 juillet, il a déclaré ne pas reprocher à la Turquie d’avoir fait l’acquisition de S-400. Trump reproche au gouvernement Obama la controverse actuelle, blâmant son prédécesseur de son refus de signer un accord avec la Turquie pour lui vendre les systèmes de missiles Patriot.

Trump étudie en outre la possibilité de légiférer pour imposer des sanctions aux entités qui traitent avec des entreprises de défense russes.

Le président aurait pourtant déclaré aux sénateurs républicains, lors d’une réunion à huis-clos à la Maison Blanche le mois dernier, qu’il n’était pas favorable à l’application des sanctions pénales à la Turquie.

Cependant le Congrès, ainsi que son propre gouvernement, ont fait pression pour que des mesures soient prises à l’encontre de la Turquie, par le biais de sanctions.

Israël, au cours des deux dernières années, a commencé à acheter des F-35 aux États-Unis, ce qui en fait le seul pays du à posséder ce type d’.

Le gouvernement israélien a signé avec l’entrepreneur américain en matière de défense Lockheed Martin des accords portant sur l’achat d’au moins 50 avions F-35 avec des fonds d’aide américains. Jusqu’à présent, 16 avions ont été livrés et les avions restants devraient arriver par lots de deux ou trois d’ici 2024.

Que pensez-vous de cet article ?

22



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action