FLASH INFO :

Inauguration du premier hôpital pandémique d’Istanbul pour lutter contre le COVID-19

DOSSIER / CORONAVIRUS - Le président Recep Tayyip Erdoğan a inauguré vendredi le premier hôpital pandémique d’Istanbul.


L’ portant le nom du professeur Feriha Öz sera non seulement utilisé contre les épidémies et lors de catastrophes, mais sera également actif pour le de , a déclaré jeudi le ministère de la dans un communiqué.

Avec l’introduction d’hôpitaux d’urgence pendant la pandémie de COVID-19, le processus de retour à la normale des autres hôpitaux sera accéléré, indique le communiqué.

L’ s’étend sur une superficie totale de 124 000 mètres carrés, a une zone fermée de 75 000 mètres carrés et a été construit pour résister aux tremblements de terre. En cas d’un éventuel tremblement de terre, l’ ne subira aucun dommage et pourra jouer un rôle actif dans le traitement des blessés après la catastrophe.

Il a une capacité totale de 1008 lits dont 432 unités de soins intensifs (USI). En cas de besoin, chaque chambre peut être convertie en unité de soins intensifs. Les 16 salles d’opération sont équipées de matériel médical ultramoderne.

La construction du centre médical a commencé début avril et s’est achevée en moins de deux mois.

S’exprimant lors de la cérémonie d’, le ministre de la Santé Fahrettin Koca a déclaré que l’hôpital pandémique était le dernier ajout à un système de santé déjà vaste qui a aidé le pays à gérer la crise du avec un minimum de dommages.

« Notre pays représente un exemple dans sa lutte contre l’épidémie de coronavirus qui a touché le monde entier », a déclaré Koca.

S’exprimant également lors de la cérémonie, Erdoğan a déclaré que les hôpitaux municipaux construits à travers le pays avaient aidé le gouvernement à sauver la vie des citoyens, tandis que les systèmes de santé d’autres pays s’effondraient sous la pression.

« Cet hôpital, qui montre à quel point nous avons parcouru les soins de santé, servira tous ceux qui cherchent un remède », a-t-il déclaré.

L’hôpital a été nommé d’après le professeur Dr Feriha Öz, qui a perdu la vie à cause du coronavirus, sur instruction d’Erdoğan.

Öz, pathologiste de renommée mondiale, est décédé le 2 avril à l’âge de 87 ans.

Le doyen de la faculté de médecine de l’ d’, Mustafa Sait Gönen, a annoncé sa mort sur Twitter.

« Nous sommes attristés par la perte de Feriha Öz, qui a élevé des milliers de médecins, diagnostiqué des dizaines de milliers de patients », a écrit Gönen.

Née à Istanbul, elle a étudié la médecine à l’Université d’Istanbul avant de travailler comme médecin à la faculté de médecine de Cerrahpaşa, où elle était un nom éminent dans le domaine de la pathologie.

Öz est devenu le deuxième professeur de médecine en à mourir du COVID-19 après la mort de Cemil Taşçıoğlu, le premier médecin turc à diagnostiquer l’infection à coronavirus en , un jour avant Öz.

Pendant ce temps, la construction d’un autre hôpital pandémique d’une capacité de 1 000 lits se poursuit à l’hôpital Atatürk d’Istanbul.

Que pensez-vous de cet article ?

5



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action