FLASH INFO :

Idlib : Les forces turques et des groupes modérés lancent une opération contre les forces du régime syrien

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Des soldats turcs et des groupes d’opposition modérés ont lancé jeudi, dans le nord-ouest de la Syrie à Idlib, une opération militaire contre les forces du régime d’Assad, qui se déplaçaient au sud de la province pour capturer le dernier fort bastion de l’opposition.


Des groupes d’opposition tentent actuellement de reprendre les zones saisies par le régime dans le sud de la province d’Idlib et se sont emparés du village de Neirab, après de violents affrontements. Le village, sur l’autoroute M4, est situé à environ 10 kilomètres au sud-est du centre-ville d’Idlib et à 6 kilomètres à l’ouest de la ville stratégique de Saraqib.

Ciblant les forces du régime avec de l’artillerie, des groupes d’opposition ont détruit un char et un véhicule blindé appartenant au régime. Un char du régime a également été saisi par des groupes d’opposition.

Plus tard dans la journée, le ministère turc de la a annoncé que deux soldats turcs avaient été tués lors d’une frappe aérienne à Idlib, et que cinq autres avaient été blessés. Le ministère a ajouté que « plus de 50 éléments du régime, cinq chars, deux véhicules blindés, deux techniciens et un obusier ont été anéantis ».

Le directeur des communications de la Turquie, Fahrettin Altun, a déclaré dans un tweet que l’ avait été perpétrée par le régime d’Assad.

Le ministère russe de la Défense a également déclaré que des groupes d’opposition avaient franchi les lignes des forces du dans deux zones de la province d’Idlib. L’armée de l’air russe a mené des frappes et permis au régime de repousser les attaques, a indiqué le ministère.

Le ministère a ajouté que la Turquie fournissait un soutien d’artillerie aux groupes d’opposition.

La chancelière allemande Angela et le président français Emmanuel ont exhorté la , lors d’un appel téléphonique jeudi avec le président Vladimir Poutine, à cesser immédiatement les attaques contre Idlib, déclarant qu’ils étaient prêts à rencontrer Poutine et le président Erdoğan pour trouver une solution politique.

Les forces du régime avaient pris le contrôle de Neirab le 3 février dans le cadre d’une offensive en cours depuis janvier, capturant Saraqib deux jours plus tard.

Saraqib est située sur un carrefour stratégique reliant les deux principales autoroutes du pays, M4 et M5. L’autoroute M4 relie la ville portuaire de Lattaquié à la frontière irakienne, tandis que la M5 constitue l’épine dorsale des autoroutes du pays, reliant le centre économique d’Alep aux villes centrales de Hama et Homs, ainsi que la capitale et à la frontière jordanienne plus au sud.

En septembre 2018, la Turquie et la Russie avaient convenu de faire de la province d’Idlib une zone de désescalade, avec une interdiction stricte de toute acte d’agression. Mais depuis, plus de 1.800 civils ont été tués dans les attaques du régime et des forces russes, bafouant à la fois le de 2018, et un nouveau qui a commencé le 12 janvier.

Il existe actuellement 12 points d’observation turcs à l’intérieur du territoire syrien, créés conformément à l’accord de Sotchi. Les tensions dans la région se sont intensifiées après que différentes attaques du régime syrien à Idlib aient tué 12 soldats turcs, qui se trouvaient dans le nord-ouest de la Syrie, juste de l’autre côté de la frontière turque, dans le cadre d’une mission anti-terroriste et de paix.

Les avancées du régime d’Assad ont contraint plus de 1,7 million de civils à fuir vers la frontière avec la Turquie, qui accueille déjà plus de 3,7 millions de Syriens et le plus grand nombre de réfugiés au monde.

Que pensez-vous de cet article ?

11



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action