FLASH INFO :

Un homme turc sauve la vie d’un enfant britannique avec un don de moelle osseuse

CITOYENS EXEMPLAIRES - İlyas Coşkun, un Turc de 35 ans vivant dans la province méridionale de Mersin, a fait un don de moelle osseuse à un enfant britannique via le Centre turc de coordination pour les cellules-souches (TÜRKÖK), a rapporté le quotidien Habertürk le 27 février.


Coşkun a fait un au il y a trois pour sauver un bébé mais la n’a pas eu lieu en raison de problèmes d’incompatibilité.

Pendant ce temps, Coşkun, qui travaille comme directeur régional dans l’industrie de la chaussure, a changé de numéro de téléphone et utilisait un nouveau numéro depuis deux ans, inconnu du TÜRKÖK qui agit au sein du .

Lorsque ses clients qui ne connaissaient pas son nouveau numéro n’ont pas pu le joindre, il a décidé de réutiliser son ancien numéro de téléphone pendant une heure.

Dès qu’il a activé sa carte SIM, il a vu un message du Croissant-Rouge turc afirmant que sa moelle était compatible à 100% avec un enfant britannique, qui en avait besoin.

Coşkun a confirmé qu’il ferait don de sa moelle osseuse à l’enfant britannique sans hésitation et il l’a fait dans la province du sud d’Adana.

« Le Croissant-Rouge turc n’a pas réussi à me contacter après avoir essayé pendant cinq mois car mon numéro de téléphone était différent. Finalement, Özge Er, une employée du Croissant-Rouge turc, est entrée en contact avec moi et m’a demandé si je serais prêt à faire don de la moelle osseuse à un enfant qui ne vit pas en   », a déclaré M. Coşkun.

« Je ne ferais jamais de distinction quant à la vie que ce don permettrait d’épargner, qu’il s’agisse d’un enfant turc ou d’un autre pays. J’ai dit que je serais heureux de faire un don », a-t-il répondu.

Özge Er, qui est responsable des donateurs dans les villes du sud d’Adana, Mersin, et Osmaniye et qui a réussi à contacter Coşkun, a déclaré qu’elle était heureuse d’apprendre que la vie d’un enfant serait sauvée.

« J’ai fait de mon mieux pour le contacter pendant plusieurs mois. Je suis une mère et peux facilement sympathiser avec les parents lorsque la vie de leur enfant est en danger. C’est pourquoi nous ne faisons jamais de distinction entre les patients en Turquie et à l’étranger », a-t-elle déclaré.

Quant à Azra Şanlı, le bébé dont la greffe de moelle osseuse n’a pas eu lieu parce qu’elle était incompatible avec celle de Coşkun, aurait trouvé une moelle osseuse compatible plus tard.

Que pensez-vous de cet article ?

5



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action