FLASH INFO :

Hamdallah veut référer Israël à la CPI pour ses « crimes et colonies »

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le Premier ministre Rami Hamdallah a déclaré samedi que les dirigeants palestiniens avaient décidé de référer Israël à la Cour pénale internationale pour ses activités de colonisation et tous ses crimes contre le peuple palestinien au début de la semaine prochaine.


S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec le président turc Recep Tayyip Erdoğan et , secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), à la fin du sommet extraordinaire de l’OCI tenu à , Hamdallah a déclaré que nombre d’organisations internationales importantes continueront à prendre toutes les mesures possibles, qu’elles soient politiques, diplomatiques ou légales, pour protéger et défendre les droits du peuple palestinien.

« Nous attendons de la nation islamique qu’elle prenne des mesures politiques et diplomatiques concrètes au niveau des événements et des défis de manière à soutenir la légendaire fermeté de notre peuple et ses grands sacrifices pour la liberté et la protection de Jérusalem et de ses sites islamiques et », a-t-il dit.

Le Premier ministre a souligné que Jérusalem était et restera toujours la capitale éternelle de l’État de Palestine. « La violence et les actes illégaux ne changeront pas cette réalité historique et légale » , a-t-il dit, ajoutant que « l‘arrogance du pouvoir et le manque de respect des droits palestiniens par l’administration américaine prouvent une fois de plus que cela fait partie du problème ».

Hamdallah a déclaré que l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem ne change pas le statut légal de la ville sainte en tant que territoire occupé et ne donne pas de légitimité à son annexion illégale par Israël.

Hamdallah a souligné que le communiqué final publié par le sommet extraordinaire de l’OCI a expliquédx la nécessité d’une enquête internationale indépendante et immédiate sur les crimes israéliens commis dans la bande de . « Nous soulignons le besoin urgent de fournir une protection internationale au peuple palestinien, qui a souffert d’une agression barbare au cours du dernier siècle de la part des autorités d’occupation israéliennes » , a-t-il dit.

Le Premier ministre a déclaré que le communiqué final rejetait les mesures prises par l’administration américaine à Jérusalem, les considérant comme nulles et constituant une agression contre les droits historiques, juridiques, naturels et nationaux du peuple palestinien et une tentative délibérée de saper tous les efforts de paix dans la région ainsi qu’une menace pour la paix et la sécurité dans le monde.

Il a déclaré que le communiqué final soulignait également que l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem est un acte provocateur et hostile contre le monde islamique, les droits nationaux palestiniens et le droit international, ainsi qu’une attaque contre le régime international, y compris les résolutions des Nations Unies. Cette initiative encourage également Israël, puissance occupante, à intensifier ses actions illégales contre le peuple palestinien selon Hamdallah .

Le Premier ministre a également déclaré que la réunion appelait les États membres à condamner publiquement l’action américaine et à donner suite à tous les moyens juridiques et diplomatiques disponibles pour défendre les droits palestiniens contre tous les actes hostiles et illégaux des États-Unis.

Le président Erdoğan a déclaré que la soutenait le peuple palestinien  dans « les bons et mauvais moments».

Il a souligné que le sommet extraordinaire de l’OCI traitait de la march içe illégale des États-Unis vers Jérusalem et soulignait dans une déclaration commune les mesures qui seraient prises en tant que nation par à ce que Washington a fait.

Le président turc a ajouté que les participants avaient renouvelé leur condamnation du d’Etat, des injustices et des massacres d’Israël, soulignant que la Palestine ne serait pas seule.

Erdoğan a noté que le communiqué final, approuvé à l’unanimité, sera la voix commune de la conscience du monde musulman à l’égard de Jérusalem et une forte expression de solidarité avec le peuple palestinien.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique, Youssef Al-Othaimeen, a passé en revue les décisions les plus importantes contenues dans le communiqué final du sommet extraordinaire de l’OCI exigeant spécifiquement la protection internationale du peuple palestinien et l’établissement d’une commission d’enquête internationale transparente sur les crimes de l’occupation israélienne contre le peuple palestinien.

Il a également affirmé que Jérusalem-Est est la capitale de l’État de Palestine et a décidé d’allouer des ressources à Jérusalem pour préserver son identité arabe et islamique, en plus de soutenir la solution de deux États.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action