FLASH INFO :

Le guide iranien Khamenei : Trump, Macron et May sont des « criminels »

INTERNATIONAL - L’Iran a fermement condamné samedi la frappe aérienne conjointe des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France contre les sites d’armes chimiques du régime syrien à la suite d’une attaque chimique présumée qui a fait des dizaines de morts à Douma.


Dans un communiqué, le ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que les Etats-Unis et leurs alliés « assumeront la responsabilité des conséquences régionales et transrégionales de cet aventurisme ».

« L’Iran est opposé à l’utilisation d’armes chimiques sur la base de normes religieuses, juridiques et éthiques, alors qu’en même temps il condamne fermement [son utilisation] comme une excuse pour commettre une agression contre un Etat souverain », a déclaré un communiqué cité par les médias locaux.

Pour sa part, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a qualifié les frappes aériennes de « meurtre ».

Dans un discours télévisé, Khamenei a accusé le président américain Donald , le président français Emmanuel et le Premier ministre britannique Teresa May d’être des « criminels ».

« L’attaque de ce matin contre la Syrie est un crime », a-t-il déclaré. « Le président américain, le président français et le Premier ministre britannique sont des criminels ».

Le président iranien Hassan Rohani a averti samedi qu’une attaque par menée par les Etats-Unis contre la Syrie mènerait à la destruction au Moyen-Orient, a rapporté l’agence de presse Tasnim.

« De telles attaques n’auront aucun résultat mais plus de destructions… les Américains veulent justifier leur présence dans la région par de telles attaques », a déclaré Rohani cité par Tasnim.

Vendredi soir, le président américain Donald Trump a annoncé que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la ont lancé conjointement des frappes visant les capacités d’armes chimiques du régime d’ après une présumée qui a tué des dizaines de personnes à Douma.

La frappe conjointe est intervenue après que les Casques blancs, une agence de civile, ont accusé le régime d’Assad de l’attaque chimique.

L’Iran est un partisan majeur du régime de Bachar al-Assad, dont les forces ont violemment réprimé les manifestations pro-démocratiques en 2011, déclenchant une guerre civile meurtrière qui a fait des milliers de morts.

La , un autre grand partisan du régime d’Assad, a également dénoncé les frappes aériennes menées par les États-Unis.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action