FLASH INFO :

Turquie : Guérie du coronavirus la rectrice de l’université d’İstanbul témoigne

DOSSIER / CORONAVIRUS - Une universitaire turque qui a vaincu le coronavirus exhorte tout le monde à rester chez soi.

Par Valérie Lemoult


Sondan Durukanoğlu Feyiz a déclaré : « Je prie tout le monde de ne pas quitter leur domicile, pour le bien de leurs proches ».

Récemment guérie du , la rectrice a un message simple mais puissant à partager:

« Restez chez vous, pour le bien de ceux que vous aimez et du monde entier, s’il vous plaît, ne quittez pas vos maisons, ne pensez pas que vous êtes pris au piège chez vous, mais pensez plutôt que vous êtes avec vos proches », a t-elle ajouté.

Il y a quelques semaines, elle a été diagnostiquée positive au après avoir développé une forte fièvre, une sensation de froid extrême et des tremblements, elle en est maintenant guérie.

En tant que rectrice d’, elle est amenée à rencontrer beaucoup de gens et à se rendre dans de nombreux endroits. « Il est donc difficile de savoir où j’ai attrapé le », a déclaré Feyiz à l’agence Anadolu.

« Après les premiers symptômes, j’ai commencé à avoir de terribles douleurs aux jambes. Je me suis rendue à l’hôpital le 13 mars dernier. J’étais certaine que ce n’était pas la grippe ordinaire, je savais qu’il y avait une possibilité de COVID-19. »

Après avoir passé le test du virus, elle a poursuivi : « Je me suis isolée dans le grenier de notre maison. Nous avons commencé le traitement en attendant les résultats du test. Quand j’ai entendu pour la première fois que j’étais positive, j’ai été secouée. Je savais que toutes les données montrent que 80% des personnes testées positives par le coronavirus se remettent de la maladie avec des symptômes bénins. Je mange bien, je fais de l’exercice deux ou trois fois par semaine et je n’ai pas de maladie chronique, alors j’ai pensé que je pourrais être parmi ces 80%. »

Son mari a commencé à montrer des symptômes le lendemain, mais pas son fils. Plus tard, cependant, son fils a également été testé positif, mais sans aucun symptôme.

Feyiz a déclaré que son mari s’était remis du virus et que son fils était également en quarantaine. « Nous gardons nos distances avec les autres, mon fils est dans une autre maison. Nous continuons à manger sainement et à dormir à heure régulière. »

Feyiz a déclaré qu’il est très important de ne pas prendre de médicaments sans consulter un médecin, avertissant que s’ils sont utilisés de manière irresponsable, ces médicaments « peuvent avoir des conséquences fatales ».

« En plus des médicaments, j’ai pris des vitamines B et C tous les jours. Je tiens à remercier tout le personnel de de l’hôpital Haseki à İstanbul, nous avons une forte dette envers le personnel soignant », a-t-elle déclaré.

Feyiz a supplié tout le monde de rester chez soi : « Surtout les jeunes, tout comme mon fils, vous pourriez être porteur du virus et mettre en danger la vie des autres. Restez à la maison et gardez vos distances de . Faites de l’exercice et mangez bien. Plus important encore, continuez d’apprendre quelque chose de nouveau. »

Elle a aussi indiqué que garder un bon moral est l’une des clés dans la lutte contre le virus. « Nous ne devons jamais perdre espoir. Nous ne devons pas nous concentrer uniquement sur les mauvais scénarios. Nous devons toujours prendre toutes les précautions, mais garder le moral », a-t-elle insisté.

La compte 9.217 cas confirmés de COVID-19 et le nombre de morts s’élève à 131.

Il y a actuellement plus de 732 000 cas dans le monde et plus de 34 000 décès signalés avec près de 155 000 guérisons, selon l’Université américaine Johns Hopkins.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action