FLASH INFO :

La Grèce perdrait Kastellorizo si la Cour Pénale Internationale examinait son différend avec la Turquie

MÉDITERRANÉE ORIENTALE - Un législateur grec a averti que son pays perdrait sa souveraineté sur l’île de Kastellorizo si le gouvernement portait son différend avec la Turquie sur la Méditerranée orientale devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.


Un législateur grec a averti que son pays perdrait sa souveraineté sur l’île de si le gouvernement portait son différend avec la sur la devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.

Dimitris Kammenos, député du parti des Grecs indépendants représentant la région du Pirée, a déclaré lors d’une émission en direct sur Skai TV que les politiciens grecs devaient dire au peuple la vérité, à savoir que la perdrait ses droits sur la zone économique exclusive (ZEE) de Kastellorizo ​​si le gouvernement suivait la suggestion de la sœur du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, Dora Bakoyannis, de porter la question à La Haye.

« Je ne suis pas d’accord avec elle. Nous devons dire au peuple grec que nous perdrions la ZEE et la souveraineté sur l’île de Kastellorizo », a déclaré Kammenos, ajoutant que les gens ne mesuraient pas la signification réelle de faire appel à la CPI pour résoudre le problème.

Kammenos a déclaré qu’un discours de l’ancien ministre grec des Affaires étrangères, Georgios Katrougalos, affirmant que la Turquie avait un vaste littoral, serait problématique devant le tribunal, ajoutant que c’était l’une des raisons pour lesquelles les Américains avaient poussé à un accord entre les deux pays.

Kammenos a également déclaré que les États-Unis devaient appeler la Turquie à mettre fin aux activités du navire de Yavuz en Méditerranée orientale par des moyens pacifiques, car le président «ne se souciera plus jamais de la Grèce».

Les tensions dans la région sont vives depuis que la Turquie a repris l’exploration énergétique en Méditerranée orientale le mois dernier, après que la Grèce et l’Égypte aient signé un accord de délimitation maritime controversé, rejetant le geste de bonne volonté d’ consistant à interrompre une recherche précédente.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action