FLASH INFO :

Le gouvernement turc arrête de reloger des réfugiés syriens à Istanbul

TURQUIE / SOCIÉTÉ - « Les registres des Syriens vivant dans 81 villes – et d’abord à Istanbul – sont en cours de mise à jour », a indiqué le 8 février la source du ministère turc de l’Intérieur, citant une partie des mesures prises pour limiter l’afflux de réfugiés dans le centre historique du pays.


Actuellement, il y a environ 542 000 Syriens enregistrés à , une métropole avec une population totale de près de 15 millions d’habitants, selon les données de la Direction de la gestion des migrations du ministère de l’Intérieur.

Les Syriens représentent donc 3,6% de la population totale d’Istanbul.

Le 8 février, la vise à ce que 3,5 millions de rentrent chez eux, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdoğan, promettant de poursuivre l’opération Rameau d’Olivier à Afrin en Syrie.

« Nous voulons que nos frères et sœurs réfugiés retournent dans leurs terres, chez eux. Nous ne sommes pas en mesure de garder 3,5 millions de personnes ici pour toujours  », a déclaré M. Erdoğan, s’adressant aux chefs des provinces locales au palais présidentiel d’.

Le nombre croissant de réfugiés syriens participant à la vie quotidienne turque est un sujet sensible pour les Turcs. Selon une enquête menée par le Centre de recherche sur les migrations de l’ Bilgi d’Istanbul en partenariat avec le German Marshall Fund, les Turcs ont tendance à penser que les réfugiés syriens devraient être renvoyés dans leur pays une fois la guerre terminée.

Selon une étude menée par la sous-commission des réfugiés du Parlement turc, qui relève du Comité des droits de l’homme, la Turquie accueille actuellement environ 4,3 millions de réfugiés et compte la plus grande population de réfugiés au monde.

Sur les 4,3 millions, 3,4 millions sont des réfugiés syriens, le nombre le plus élevé au monde, selon les données de la Direction de la gestion des migrations du ministère de l’Intérieur.

Environ 1,85 million d’entre eux sont des hommes et 1,57 million sont des femmes.

La population des réfugiés représente l’équivalent de la troisième plus grande ville de Turquie, dépassant la province occidentale d’, selon l’enquête de 2016.

En tant que troisième plus grande ville, la population de réfugiés équivaut à la population combinée des 21 plus grandes villes suivantes dans le classement des plus grandes villes turques. La Turquie compte 79 villes au total.

Istanbul arrivant en tête de liste, la province du sud-est de Şanlıurfa accueille près de 468 000 Syriens, tandis que plus de 457 000 Syriens vivent dans la province de à la frontière turco-syrienne et 459 000 dans la province de Gaziantep.

Environ 130 000 Syriens vivent dans la province frontalière de Kilis, au sud-est du pays, tandis que la population non réfugiée de la ville est d’environ 136 000, ce qui fait que le nombre de Syriens enregistrés est plus élevé que la population régulière de la ville.

Le nombre le plus faible de Syriens, à peine 49, a été enregistré dans la province de Bayburt dans la région de la mer Noire.

Plus de 228 000 Syriens vivent dans 21 camps dans 10 provinces de Turquie, selon le de l’Agence Anadolu publié en janvier.

En mars 2016, la Turquie et l’ ont signé un accord sur les réfugiés visant à décourager la migration irrégulière via la mer Égée en prenant des mesures plus strictes contre les trafiquants d’êtres humains et en améliorant les conditions de vie des trois millions de réfugiés syriens en Turquie.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action