FLASH INFO :

La future mosquée turque d’Amboise taguée de cinq croix gammées

ISLAMOPHOBIE - C’est dans la paisible et renommée ville d’Amboise en Indre et Loire, que cinq croix gammées ont été peintes sur le mur d’enceinte et des barrières du chantier de la future mosquée turque.

Par Valérie Lemoult


Précédemment sur ce même chantier des têtes de sangliers et de porcs avaient été retrouvées.

Cinq , symbole des nazis allemands, ont été découvertes sur les palissades du chantier et sur les barrières du futur centre culturel turc qui doit aussi abriter une .

Ces croix gammées ont été dessinées le lundi 8 janvier dernier à l’aide d’une peinture rose. La brigade de gendarmerie d’Amboise a été chargée de mener l’enquête qui a été ouverte.

İsmail Özdemir qui est le président de l’association culturelle turque d’Amboise est consterné et ne comprend pas cet acte, cependant il appelle sa communauté au calme. « On est choqués. On est en bonne relation avec la population étrangère et la population française, on a jamais eu de souci et des gens sont capables de faire ça ! », a t-il déclaré.

Le secrétaire de l’association culturelle, Kazım Oflu, a déclaré : « En soi c’est juste des tags et des tags on en a partout. Mais c’est surtout le symbole nazi, on sait ce que ça veut dire ».

Les élus apportent leur soutien à la communauté franco-turque

Le maire Christian Guyon accompagné du sous-préfet de la ville de Loches, est venu apporter son soutien au président de l’association et à la communauté franco-turque. Il parle d’un climat difficile au sein de la ville et de la région avec les différentes manifestations qui perdurent depuis maintenant deux mois et craint que tout ceci ne dégénère.

« Nous ne devons jamais accepter que la haine et la bêtise l’emportent sur les principes de tolérance et de respect. Tout mon soutien à la communauté franco-turque d’Amboise », a réagi Mohamed Moulay, vice-Président de la Région Centre-Val de Loire délégué au Sport, sur son compte Twitter.

Corinne Orzechowski, la préfète d’Indre-et-Loire a écrit sur son compte Twitter : « Condamnation des croix gammées imposées sur le chantier de la mosquée d’Amboise. Soutien à la communauté turque musulmane visée que le sous-préfet de Loches est allé rencontrer. Enquête ouverte. »

Des investigations en cours et une plainte contre X a été déposée

D’après les déclarations des gendarmes, une enquête de voisinage a été effectuée mais aucun témoin de cet acte odieux n’a pu être trouvé, pourtant le chantier se situe dans un quartier très fréquenté. Des prélèvements de peinture ont été réalisés sur place, ce qui permet parfois le recoupement avec d’autres peintures sur d’autres faits, dans le département ou ailleurs, également des traces de pas ont été photographiées. 

Des têtes de sangliers et de porcs retrouvées sur le chantier

Malheureusement ce n’est pas la première fois que ce chantier est visé par des actes racistes et que les enquêtes menées ne donnent rien.

En effet, à plusieurs reprises des têtes de sangliers et de porcs avaient été jetées sur ce même chantier en 2012 et 2013.

Le chantier de la future mosquée financée par l’association culturelle turque d’Amboise, et d’autres associations en a débuté en 2012 mais a été interrompu plusieurs années.

La communauté turque d’Amboise et ses environs compte 430 membres, ce qui représente environ 130 familles.

Aucune théorie ne peut être conclue

La gendarmerie se refuse à conclure sans éléments probants aux théories qui circulent dans le voisinage : « On ignore si cet acte odieux perpétré à la date anniversaire des contre Charlie Hebdo est corrélé à cet événement tragique, ou encore s’il s’agit d’une opposition au président turc Recep Tayyip Erdoğan », a déclaré la gendarmerie.

Que pensez-vous de cet article ?

31


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action