FLASH INFO :

Les forces de Haftar continuent de violer le cessez-le-feu en Libye

TURQUIE / LIBYE - Les forces de Haftar tirent des obus de mortier sur les zones sud de la capitale Tripoli, selon un responsable.


Les forces fidèles au maréchal libyen, Khalifa Haftar, ont une fois de plus violé un cessez-le-feu fragile avec le gouvernement reconnu par l’ONU à Tripoli, tirant des obus de mortier sur les zones sud de la capitale, a déclaré un responsable.

S’adressant à l’Agence Anadolu, Abdulmalik al-Madani, porte-parole des forces du gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, a déclaré que les forces de Haftar ont bombardé au hasard les fronts sud de Tripoli.

Une déclaration similaire a été faite lundi par le GNA selon laquelle les forces de Haftar ont pilonné au hasard Salaheddin, al-Ramla et Ain Zara dans le sud de Tripoli.

Le 12 janvier, les parties au conflit ont annoncé un cessez-le-feu en réponse à un appel conjoint des dirigeants turc et russe. Cependant, les pourparlers pour un accord de cessez-le-feu permanent se sont terminés sans accord après que Haftar a quitté Moscou sans signer l’accord.

Dimanche, Haftar a accepté à Berlin de désigner des membres d’une commission militaire proposée par l’ONU avec cinq membres de chaque côté pour surveiller la mise en œuvre du cessez-le-feu.

Depuis l’éviction du défunt souverain Mouammar Kadhafi en 2011, deux sièges au pouvoir ont vu le jour en Libye : le chef de guerre Khalifa Haftar dans l’est de la Libye, soutenu principalement par l’Égypte et les Émirats arabes unis, et le GNA à Tripoli, qui bénéficie de la reconnaissance de l’ONU et de la communauté internationale.

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz