FLASH INFO :

Les forces aériennes turques interceptent 6 chasseurs F-16 grecs au-dessus de la mer Méditerranée

MÉDITERRANÉE ORIENTALE - Les forces aériennes turques ont intercepté six chasseurs F-16 grecs au-dessus de la mer Méditerranée, a annoncé vendredi le ministère de la Défense.


Selon le ministère, les chasseurs grecs ont décollé de l’île de Crète, et ont approché la région où le a été déclaré.

Le 27 août, les systèmes radars des forces aériennes turques avaient détecté six avions F-16 décollant de l’île grecque de Crète et se dirigeant vers le sud de , a indiqué le ministère dans un communiqué.

Des avions F-16 turcs ont intercepté des jets s’approchant de la zone où la a émis une alerte Navtex, au sud-ouest de l’île de Chypre et les ont repoussés après avoir découvert que les jets appartenaient à la Grèce, a-t-il ajouté.

Les forces navales et aériennes turques continuent résolument à protéger les droits et les intérêts de la Turquie en .

La Turquie avait publié jeudi une nouvelle alerte Navtex annonçant une deuxième prolongation de quatre jours de l’exploration énergétique de son navire de recherche sismique, le Oruç Reis, en Méditerranée orientale, dont la Turquie avait d’abord annoncé qu’il mènerait des recherches dans la région jusqu’au 23 août. .

Le Navtex ou Navigational Telex, est un système de communications maritimes permettant aux navires d’informer d’autres navires de leur présence dans une zone, ainsi que d’autres informations.

La Turquie a repris l’exploration énergétique plus tôt ce mois-ci en Méditerranée orientale, après que la Grèce et l’Égypte aient signé un accord controversé de délimitation maritime.

La Grèce et d’autres pays ont tenté de limiter le territoire maritime de la Turquie et ses droits d’exploration énergétique, bien qu’aucun pays n’ait un littoral aussi long sur la Méditerranée.

La Turquie s’est constamment opposée aux efforts de la Grèce pour déclarer une immense zone économique exclusive, violant les intérêts de la Turquie.

a également déclaré que les ressources énergétiques près de l’île de Chypre devaient être partagées équitablement entre la République turque de – laquelle a délivré une licence à la compagnie pétrolière turque Turkish Petroleum – et l’administration chypriote grecque du sud de Chypre.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action