FLASH INFO :

Les feuilletons et films turcs font un tabac aux Etats-Unis

Des séries télévisées et des films très populaires en Turquie, promouvant la culture, le tourisme et les produits turcs, sont actuellement diffusés dans plus de 140 pays et ont atteint des chiffres d’exportation de plus de 350 millions de dollars par an.


Selon certains téléspectateurs américains, les feuilletons télévisés turcs créent une dépendance telle que les films hollywoodiens seraient complètement délaissés. Kristen Korie, femme d’âge moyen originaire de Floride, a ainsi déclaré que cela faisait maintenant plus de dix ans qu’elle avait complètement remplacé les films hollywoodiens par des séries turques. « J’ai quitté Hollywood vers 2007 et commencé à regarder des émissions de divertissement sur Netflix. Je suis tombée sur quelques séries turques et je suis devenue addict », a-t-elle déclaré lors d’un entretien avec l’agence Anadolu.

Impressionnée à la fois par les intrigues des séries et par les performances des acteurs, Korie a déclaré qu’ils captivaient le public d’une manière différente de celle d’Hollywood. « L’essentiel est qu’ils se connectent avec les gens et que ce soit réel. Ils reflètent les vraies personnes et ce qu’ils ressentent ».

Des séries télévisées et des films très populaires en , promouvant la , le et les produits turcs, sont actuellement diffusés dans plus de 140 pays et ont atteint des chiffres d’ de plus de 350 millions de dollars par an. La Turquie se classe au deuxième rang mondial des exportations de séries télévisées uniquement vers les États-Unis, lieu de naissance de Hollywood.

Incitation à s’installer en Turquie

Responsable d’un groupe Facebook rassemblant 9.000 fans de séries turques répartis dans le monde entier, Korie échange avec les membres du groupe au sujet des derniers films et acteurs turcs, et s’entraident dans le sous-titrage des séries en anglais.
Les membres du groupe de Korie viennent en grande partie du Pakistan, citant une enquête récente, les Américains arrivant en deuxième position.

« J’aimerais vivre en Turquie quand je prendrai ma retraite, au moins pendant un an, pour pouvoir la visiter entièrement », a-t-elle déclaré, soulignant son intérêt pour la culture et les traditions turques.

« İçerde » (« à l’intérieur »), « Fatmagül’ün Suçu Ne? » (« Quel est le crime de Fatmagül? »), « Kara Sevda » (« Amour aveugle »), « Kurt Seyit » et « Şura » arrivent en tête de la liste des favoris des membres du groupe.

Ayant parfois du mal à attendre un accès en ligne, le groupe organise des événements pour regarder des feuilletons sur les chaînes de télévision turques avec l’aide d’un traducteur. Certains apprennent même la langue turque, a déclaré Korie.

« Je souhaite que les producteurs, les acteurs et le personnel turcs comprennent vraiment à quel point leurs séries sont populaires auprès des anglophones », a-t-elle ajouté.

Visite d’Istanbul pour les passionnés de films turcs

Lena Gibson, âgée de 34 ans, s’est rendue en avril 2018 au centre touristique d’Istanbul, lors d’un qui rassembait 65 personnes issues de groupes Facebook originaires des États-Unis, du Canada, de l’Australie, de l’Afrique du Sud et du Royaume-Uni. « Aucune de ces personnes ne se connaissaient auparavant; nous nous sommes tous réunis car nous partageons une admiration mutuelle pour la Turquie, sa culture, son histoire et ses divertissements ».

Lors de sa visite à Istanbul, le groupe a également rencontré des célébrités turques, notamment Hilal Saral, Hazal Kaya, Kaan Urgancıoğlu et Melisa Pamuk.

« Sadece Sen » (« Only You ») est le film par lequel Lena Gibson a découvert le monde du cinéma turc. Profondément influencée, elle a, dès lors, consacré la plus grande partie de son temps à surfer en ligne pour trouver plus de films turcs.

« Après avoir visionné le film, mes yeux se sont ouverts sur tout et je me suis retrouvé fascinée par la nourriture, l’esprit de famille, le mélange d’histoire et de vie moderne à Istanbul », a-t-elle déclaré à l’agence Anadolu.

Intéressée depuis par l’histoire de la Turquie, elle a déclaré que « La Turquie m’a aussi permis d’élargir mes connaissances sur la religion musulmane ».

Le groupe organisera cet automne un deuxième , parrainé par la compagnie aérienne nationale .

Enfin, un groupe de 45 à 50 fans passera une semaine à visiter la , la ville balnéaire méditerranéenne d’ et la capitale Ankara.

Que pensez-vous de cet article ?

33


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action