FLASH INFO :

Une femme syrienne retourne vivre à Gaziantep en Turquie malgré l’obtention du statut de réfugié en Allemagne

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Une femme syrienne est retournée en Turquie malgré le statut de réfugié qu’elle a obtenu en Allemagne, affirmant que la vie en Allemagne « ne s’est pas déroulée comme elle s’y attendait ».


 

La femme de 32 ans, appelée Dima, est née à Alep et a commencé à étudier la langue et la littérature anglaises à l’ d’Alep. Après avoir quitté l’, elle s’est mariée et a donné naissance à un fils qui a maintenant neuf ans.

Après la guerre civile dans le pays, Dima et son mari ont traversé la frontière vers la en 2012 pour chercher du travail. Deux ans plus tard, elle a rejoint son mari en .

« Je suis arrivée à Gaziantep avec mon fils et j’ai commencé des cours de turc. Je savais que les choses seraient difficiles et que nos conditions de vie seraient inférieures à celles en Syrie », a-t-elle dit. Après avoir passé peu de temps à vivre à Gaziantep, elle a commencé à travailler comme coordinatrice dans une organisation non gouvernementale.

En 2015, le mari de Dima a décidé d’essayer de se diriger vers l’.

« Tous les Syriens essayaient d’atteindre l’Allemagne. Mon mari a réussi à aller en Allemagne à travers Bodrum, puis la , la Hongrie et l’Autriche. En 2016, je suis également allée en Allemagne avec mon fils grâce au regroupement familial », a-t-elle dit.

Mais Dima a déclaré que la « nouvelle vie » qu’ils s’attendaient à avoir en Allemagne ne s’est jamais concrétisée.

« Il y avait une situation d’attente constante dans toutes les procédures bureaucratiques. Le simple fait d’enregistrer mon nom au bureau d’intégration pour trouver un emploi a pris un mois », a-t-elle déclaré.

« Je suis une bien éduquée mais j’ai observé de véritables préjugés contre les en Allemagne. De plus, la vie sociale n’est pas vivante en Allemagne; les gens ne se parlent pas », a-t-elle ajouté.

Dima est finalement tombée malade à cause du stress et a décidé de retourner en Turquie après trois mois d’hospitalisation.

« J’ai renoncé à mon en Allemagne et renouvelé mon permis de séjour en Turquie. Mon mari avait risqué sa vie pour construire une «nouvelle vie» en Allemagne donc il ne voulait pas retourner en Turquie », a-t-elle déclaré.

Finalement, Dima est revenue à Gaziantep en mars 2017.

« Vous avez de nombreuses opportunités là-bas, mais vous ne pouvez pas être vous-même. Vous êtes constamment sous le contrôle de quelque chose ou de quelqu’un. J’ai pensé: Si je peux construire une vie libre et agréable en Turquie, pourquoi irais-je en Allemagne? De plus j’aime Gaziantep parce que ça ressemble à Alep », a ajouté Dima.

Que pensez-vous de cet article ?

7



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action