FLASH INFO :

Une famille veut le statut de martyr pour un soldat turc condamné à tort comme un « traître » après le coup d’État raté

TURQUIE / 15 JUILLET - Un commandant de char qui a choisi de se suicider plutôt que d’ouvrir le feu sur des civils lors de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016 mais qui a été qualifié à tort de « traître » a été innocenté à titre posthume par le bureau du procureur général d’Istanbul.


La du soldat, qualifiée de traîtres après la tentative de coup d’Etat, a demandé aux autorités turques d’accorder le statut de martyr au soldat décédé suite à la décision de dimanche.

Le sergent Ferhat Daş, le commandant du char, a reçu l’ordre de se déployer du général Nurettin Baransel à l’aéroport Sabiha Gökçen durant la nuit de la tentative de coup d’État. Ses commandants lui ont dit qu’ils étaient déployés en réponse à une terroriste qui avait eu lieu à l’aéroport, dans le but de le garder dans l’ignorance à propos du complot de coup d’État.

Le char a cependant été arrêté par des civils avant d’arriver à l’aéroport. Les civils ont essayé d’informer les soldats à l’intérieur du char sur le complot perfide dans le but d’obliger les soldats à se retirer.

Après s’être rendu compte de ce qui se passait et sans vouloir faire de mal à des civils, le sergent a décidé de se désister et de désobéir à d’autres ordres. Après être sorti du char et avoir eu une brève conversation avec la foule environnante, Daş a reçu l’ordre de tirer sur les civils par son commandant.

En entendant l’ordre méprisable, Daş a décidé de se suicider en criant « je ne suis pas un traître » avant de se tirer une balle dans la tête.

La famille Daş a été appelée traîtres après la tentative de coup d’état, selon la mère du soldat Fatma Daş. La famille a dû organiser elle-même les funérailles du soldat, car on lui a refusé des funérailles militaires. Croyant que leur fils était innocent, la famille a demandé que le nom de leur fils soit innocenté.

S’adressant à l’agence de presse Doğan (DHA), la mère a déclaré qu’elle croyait toujours que son fils était innocent et qu’il n’était pas un traître. « Le tribunal a décidé qu’il était innocent », a-t-elle dit.

« J’ai perdu mon fils, mon cœur me fait encore mal comme il y a deux . En tant que mère, je veux que mon fils reçoive le statut de martyr pour pouvoir reposer en paix », a-t-elle dit en demandant l’aide du président .

Ahmet Daş, le père du sergent, a déclaré qu’ils ne voulaient pas de gains monétaires dans leur demande de statut de martyr. « Nous voulons simplement que notre fils repose en paix », a-t-il dit.

Le 2016, une faction guléniste au sein de l’ a tenté de renverser le gouvernement par une tentative de coup d’Etat, mais leur plan a été défait après que les gens soient descendus dans les rues suite à l’appel du président Erdoğan à protéger la démocratie.

Selon le gouvernement, le coup d’Etat a été organisé par les partisans de , basé aux , accusé de mener une campagne de longue haleine visant à renverser le gouvernement par des partisans au sein de l’Etat turc, notamment l’armée, la police et la justice.

Au moins 250 personnes sont tombées en martyrs et plus de 2 100 blessées lors de la tentative de coup d’Etat.

Depuis la tentative de coup d’Etat vaincue, des opérations sont en cours dans l’armée, la police et la justice, ainsi que dans les institutions étatiques à travers le pays, pour arrêter des suspects avec des liens présumés avec le groupe terroriste guléniste (FETÖ).

 

Que pensez-vous de cet article ?

41



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action