FLASH INFO :

Les fables épiques de Dede Korkut ajoutées à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

TURQUIE / ART ET CULTURE - Les fables épiques de Dede Korkut, transmises pendant des siècles par les Turcs oghouzes, ont été ajoutées à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.


L’annonce a été faite lors de la 13e session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui s’est tenue à Port Louis, la capitale de Maurice.

Le document sur cette candidature a été présenté conjointement par la Turquie, l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan.

Le ministère turc de la Culture et du Tourisme a déclaré dans un communiqué que l’héritage de Dede Korkut était un “élément unificateur” parmi les pays turcophones.

Après le dernier ajout, la Turquie a maintenant 17 éléments inscrits sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, a déclaré le ministre de la Culture et du Tourisme, Mehmet Nuri Ersoy, sur Twitter.

Le livre de Dede Korkut est “basé sur 12 légendes, récits et contes héroïques et 13 compositions musicales traditionnelles partagées et transmises de génération en génération à travers des expressions orales, des arts du spectacle, des codes culturels et des compositions musicales.

“Dede Korkut apparaît dans chaque histoire en tant que personnage légendaire et sage, un sage de ménestrels dont les paroles, la musique et les expressions de sagesse ont trait aux traditions de naissance, de mariage et de mort”, indique le site web de l’UNESCO.

Qui est Dede Korkut?

Dede Korkut a été considéré comme le “sage ancêtre” du monde turcique. On pense qu’il est originaire des tribus Kayı et Bayat Oghuz. Selon la rumeur, il aurait vécu entre 570 et 632 après J.-C., à l’époque du prophète Mohammed (saw), Dede Korkut est un ancêtre de toutes les tribus turques. Son nom apparaît fréquemment dans les épopées turques et les histoires folkloriques.

Les combats épiques de plusieurs héros folkloriques sont immortalisés dans ses récits. Contenant des histoires sur l’histoire turcophone, des louanges sur les khans et mendiants et plusieurs passages sur les lois morales turques, les récits de Dede Korkut louent le bien tout en critiquant le mal.

À la fin de chaque récit, Dede Korkut apparaît, priant pour les tribus Oghuz en récitant des poèmes et des paroles sages. En général, les récits se sont concentrés sur les guerres tribales turques, la paix, les familles, la structure éducative, les valeurs morales et le caractère constant du peuple.

L’édition originale du livre “Kitab-ı Dede Korkut Ala Lisan-ı Taife-i Oğuzhan” (“Le livre de Dede Korkut” en langue oghuz), qui comprend 12 récits épiques, est conservée à la bibliothèque de Dresde en Allemagne. la deuxième édition, composée de six histoires, est à la bibliothèque du Vatican.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX