FLASH INFO :

Les exportations égyptiennes vers la Turquie ont connu une grande croissance

TURQUIE / ÉCONOMIE - Les exportations de l’Égypte vers la Turquie sont en hausse de 38,5% en 2017 malgré des tensions politiques entre les deux pays.


« Les exportations de l’Égypte vers la Turquie ont augmenté de 38,5% à près de 2 milliards de dollars, tandis que ses importations en provenance de Turquie ont baissé de 13,7% en 2017 à cause de la réforme monétaire égyptienne », a annoncé dimanche Tarek Kabil, ministre égyptien du et de l’Industrie.

Les exportations égyptiennes vers la Turquie ont connu une croissance sans précédent l’an dernier, s’élevant à 1.998 milliards de dollars contre 1.443 milliards de dollars en 2016.

Le ministre a souligné que la Turquie est le deuxième plus grand importateur de l’Égypte après les Émirats arabes unis.

La croissance de la coopération commerciale survient au cœur des tensions politiques entre l’Égypte et la Turquie de ces dernières années, notamment après que l’armée égyptienne a réalisé un coup d’État contre l’ancien président Mohamed en juillet 2013.

Le président turc avait soutenu Morsi, le leader des Frères musulmans en Égypte, après que le président égyptien Abdel-Fattah al-Sisi, alors chef de l’armée, avait pris la relève présidentielle suite au coup d’État.

Basant Fahmy, membre de la commission économique du Parlement égyptien, a déclaré que l’Égypte et la Turquie ont réussi à faire la distinction entre leurs liens économiques et politiques : « Le développement des relations économiques turco-égyptiennes est une preuve que les deux pays avancent de manière civilisée à cet égard », a déclaré le parlementaire, ajoutant qu’il est dangereux de mélanger les affaires politiques avec les affaires économiques.

A la mi-janvier, un officiel égyptien a indiqué que les exportations non pétrolières du pays ont augmenté de 9% pour dépasser 21 milliards de dollars en 2017 contre 19,3 milliards de dollars en 2016.

« La hausse des exportations égyptiennes et la baisse de ses importations sont attribuées aux nouvelles politiques monétaires égyptiennes qui visent à soutenir la production », a déclaré Fahmy, soulignant que la libéralisation de la monnaie locale égyptienne augmentait la compétitivité des produits égyptiens.

L’Égypte a souffert de la récession économique au cours des dernières années d’instabilité et de problèmes de sécurité pertinents.

Pour stimuler l’, l’Égypte a commencé fin 2016 avec un programme strict de réforme économique de trois , basé sur des mesures d’austérité, des réductions de subventions énergétiques et des hausses d’impôts.

Le plan de réforme de l’Égypte est soutenu par un prêt de 12 milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI).

Que pensez-vous de cet article ?

21



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action