FLASH INFO :

Un expert américain salue la lutte de la Turquie contre le coronavirus

DOSSIER / CORONAVIRUS - Immunologiste, chercheur en chef dans un laboratoire américain, le Dr Derya Unutmaz conseille aux patients de se faire soigner en Turquie plutôt qu’aux États-Unis.


Un immunologiste d’un laboratoire américain a salué la réponse de la Turquie à la pandémie de coronavirus grâce à son “très bon” système de santé et de ses mesures “opportunes”.

“Le plus grand avantage de la Turquie est que le système de santé est vraiment bon”, a déclaré le Dr Derya Unutmaz du Laboratoire Jackson de médecine génomique à Farmington, Connecticut. “Si l’un des membres de ma famille ou des personnes proches de moi était infecté, je leur dirais de se faire soigner en Turquie au lieu de venir aux Etats-Unis”, a-t-il déclaré à l’agence Anadolu.

“Le plus grand avantage de la Turquie est que le système de santé est vraiment bon”

Unutmaz a déclaré que la Turquie avait pris des précautions “à temps au tout début”, ajoutant que le non-respect de ces mesures aurait pu entraîner “10 000 ou 20 000 cas par jour, remplissant les lits d’hôpitaux en peu de temps”.

Tous les pays subiront des pertes dans la lutte contre la pandémie, a déclaré Unutmaz, soulignant qu’il serait essentiel de maintenir le nombre de patients dans les limites du système de santé.

“Je vois que la Turquie est en bonne position à ce stade”, a-t-il déclaré, le pays faisant état de 112 261 cas de COVID-19 et de 2 900 décès liés au virus lundi, selon son ministre de la Santé Fahrettin Koca. Jusqu’à présent, 33 791 patients au total ont été libérés des soins médicaux après s’être remis du virus.

Les chiffres de lundi montrent également que pour le troisième jour consécutif, il y a plus de personnes qui ont été guéries du coronavirus que les personnes qui l’ont contracté.

Trump “premier responsable” de la lutte américaine contre le coronavirus

Unutmaz a déclaré que les États-Unis, en tant que “pays le plus avancé sur le plan technologique au monde,” étaient confrontés à de “graves problèmes” sur de nombreux points, de la fourniture de masques faciaux aux respirateurs et kits de test.

“Le premier responsable de cela est la personne qui gère le pays maintenant”, a déclaré Unutmaz, accusant le président Donald Trump de mal gérer la pandémie. “Les États-Unis n’auraient pas dû en arriver là.”

Les États-Unis continuent d’être l’épicentre des cas de COVID-19 et des décès liés au coronavirus dans le monde. L’Université Johns Hopkins du Maryland a recensé près de 988 500 cas de contamination et plus de 56 200 décès dans le pays, avec plus de 111 500 récupérations.

La Chine et l’OMS ont trompé le monde

Unutmaz a également accusé la Chine de “cacher des informations critiques” et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’avoir “trompé” le monde au début de l’épidémie.

“L’OMS a fait deux déclarations trompeuses au cours [de l’épidémie]. Premièrement, ils ont dit en janvier que le virus ne passait pas d’une personne à l’autre. Deuxièmement, ils ont déclaré qu’il n’était pas nécessaire de porter un masque”.

Ayant apparu en Chine en décembre dernier, le virus s’est propagé dans au moins 185 pays et régions du monde. L’Europe et les États-Unis sont actuellement les régions les plus touchées.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz