FLASH INFO :

Qui sont ces étrangers qui rejoignent les organisations terroristes PKK / PYD / YPG en Syrie ?

ANALYSE - Depuis le début de l’opération Rameau d’Olivier, lancée par les forces armées turques le 20 janvier, les étrangers combattant aux côtés des organisations terroristes PKK / PYD/ YPG font beaucoup parler d’eux. Les rapports montrent que ces combattants étrangers viennent principalement des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de l’Allemagne, des Pays-Bas et de l’Extrême-Orient. Décryptage des profils et des raisons qui conduisent ces personnes à participer à un conflit qui ne les concerne pas directement.


Alors que les États-Unis continuent de soutenir le groupe terroriste / YPG sous prétexte de combattre en Syrie, des étrangers de plusieurs pays occidentaux ont rejoint le groupe terroriste et ses affiliés en Syrie.

Les terroristes du / PYD / YPG conçus par les étrangers comme « des héros luttant contre Daech »

Les correspondants de l’Agence Anadolu ont recueilli des informations qui affirment que l’extension syrienne du PKK, le PYD / YPG a gagné la « sympathie » des pays occidentaux sous prétexte de lutter contre Daech. Ils ont été décrit comme des « héros » par la communauté internationale après avoir vaincu Daech à Ayn al-Arab.

Cette « sympathie » pour le PYD a augmenté dans différents pays en raison du manque de troupes terrestres régulières sur le terrain, capables de lutter contre Daech et de la diffusion d’une image de l’exécution des Occidentaux principalement par les terroristes de Daech en Syrie.

En particulier les Américains, Britanniques, Canadiens, Allemands, Hollandais et les citoyens des pays d’Extrême-Orient ont participé au PYD / YPG et à sa branche féminine, les Unités de protection de la femme (YPJ).

400 ressortissants étrangers aux côtés des terroristes du PKK / PYD / YPG

Le de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) du 11 juin 2015 indiquait que 400 terroristes d’Europe, d’Australie et d’Amérique avaient rejoint les YPG à , Al-Hasakhah et Alep sous prétexte de « combattre Daech ».

Le rapport mentionne également que le Parti Communiste Marxiste Léniniste de Turquie (PCML) a établi son premier bataillon en mai 2015 dans la ville de Ras al-Aïn et a rassemblé de nombreux combattants étrangers. Il a déclaré que huit des membres du PCML sont morts dans des conflits avec Daech à Ayn al-Arab et Al-Hasakah, et que l’un d’entre eux était un citoyen allemand.

Les YPG ont une unité terroriste appelée « les Lions du Rojava », qui est exclusivement composée d’étrangers. De nombreux mercenaires, y compris des citoyens des États-Unis, de l’Allemagne, de l’Australie et du Royaume-Uni, ont participé à l’unité en se présentant comme des « bénévoles ».

Profils des terroristes étrangers 

Des informations sur les ressortissants étrangers, principalement des citoyens américains, ont également été fréquemment publiées dans les médias. Les reportages ont dévoilé qu’un ancien soldat israélien avait rejoint les YPJ affiliés aux YPG. De plus, un membre d’un groupe israélien en Ukraine centrale avait également rejoint les YPG et avait écrit en hébreu sur les murs des lieux pris à Daech par l’organisation terroriste YPG en Syrie.

Kevin Jochim, un citoyen allemand sous le nom de code « Dilsoz Bahar », était l’un des combattants étrangers tués dans les affrontements en Syrie. Jochim avait un lien avec l’organisation d’extrême gauche en Allemagne, selon les informations obtenues auprès des unités de sécurité allemandes.

Ivana Hoffmann, un autre ressortissant allemand et membre de l’organisation marxiste-léniniste, a rejoint les YPJ sous le nom de code « Avasin Tekosin Gunes ».

Ashley Johnson et Reece Harding (Australie), Keith Broomfield (États-Unis) et Konstandinos Scurfield (Angleterre), d’origine grecque, font également partie des personnes tuées dans les combats aux côtés des terroristes du PKK / YPG.

Selon une enquête, la plupart des citoyens américains qui ont rejoint les YPG sont d’anciens membres de l’armée américaine. En conséquence, 68% des citoyens américains qui ont rejoint les YPG avaient déjà pris part à l’armée américaine.

Bien que ce détail soit important pour donner une idée de l’ à la guerre des ressortissants américains, il convient de noter que la grande majorité des ressortissants étrangers dans les YPG sont dirigés vers le terrain sans presque aucune expérience de la guerre.

La télévision américaine CNN et le journal New York Times ont utilisé les mots « combattants étrangers » car les personnes en question venaient de nombreux pays, dont la , la , l’Amérique et la Chine pour combattre aux côtés des terroristes des YPG.

Le rapport a également décrit les terroristes étrangers comme des « milices » et ont noté que ces personnes avaient pris contact avec un représentant des YPG sur internet.

Ils ont continué leurs dialogues à travers des messages cryptés.

Nuri Mahmud, l’un des soi-disant représentants du groupe terroriste YPG, a été cité dans le rapport comme déclarant que des « dizaines » de combattants étrangers ont rejoint les YPG alors qu’un autre soi-disant porte-parole a déclaré 150 combattants étrangers comprenant des Américains, Britanniques, Japonais, Algériens et Chinois.

Le soi-disant représentant pour les affaires internationales du groupe terroriste a déclaré à CNN en décembre dernier que depuis 2014, environ 300 terroristes armés ont rejoint les YPG tandis que 500 personnes ont pris part à des postes de civils dans le groupe terroriste.

Parcours et motivations des terroristes étrangers

De nombreux médias étrangers ont publié des interviews avec les combattants étrangers. Les interviews ont dévoilé que certains des terroristes avaient échoué et n’avaient aucune place dans la société, élevés sous l’influence du groupe marxiste-léniniste d’extrême gauche.

Dans ces interviews, il a été observé que certains ressortissants étrangers n’avaient pas réussi dans la vie éducative, n’avaient pas de place dans la vie communautaire, interagissaient avec les groupes de gauche marxistes-léninistes et suivaient une formation d’un mois ou demi après leur participation formelle au groupe terroriste. Ils ont également appris des problèmes kurdes et politiques. Dans les interviews, ils ont mentionné que des affiches du leader du PKK / PYD Abdullah Öcalan étaient accrochées partout en Syrie.

Dans un rapport publié par la Henry Jackson Society basée au Royaume-Uni, il a été révélé que certains des Occidentaux étaient impliqués dans les YPG pour des raisons idéologiques, alors que d’autres avaient pris une décision pour satisfaire leurs désirs d’argent ou tuer d’autres en raison de sérieux problèmes de santé mentale.

Le rapport indique également que certaines personnes sont venues en Syrie pour soutenir les Kurdes, qui ont été isolés pendant de nombreuses années.

Il a été rapporté que deux membres européens de l’organisation terroriste ont été neutralisés dans l’opération Rameau d’Olivier, menée par les forces armées turques contre l’organisation terroriste PYD / PKK à .

Ils étaient le ressortissant espagnol Samuel Prada Leon, nom de code « Baran Galicia », et le ressortissant français Olivier François Jean Le Clainche, sous le nom de code appelé « Kendal Breizh ».

En outre, il a également été identifié que le terroriste Sjoerd Heeger, qui est un citoyen néerlandais qui a participé au PYD / PKK sous le nom de code « Baran Sason », a été tué dans des conflits avec l’armée du régime de Bashar Assad et les forces iraniennes à l’est de la Syrie près de la frontière irakienne.

Les ressortissants étrangers combattant pour les YPG non classés comme « terroristes » par leurs pays d’origine

Alors que les pays occidentaux ont largement poursuivi les terroristes étrangers liés à Daech, ils ont traité différemment les ressortissants étrangers liés au PYD / YPG. Les autorités occidentales ne poursuivent pas ces personnes parce qu’elles ne considèrent pas le PYD / PKK comme une menace. Ou dans certains cas, ils font des procédures légales en tant que formalités.

Cependant, un citoyen britannique qui a participé au PYD / YPG début février était jugé en vertu de la loi antiterroriste de son pays. L’agence de police britannique Scotland Yard a annoncé que l’ancien soldat Jim Matthews, qui a rejoint le PYD / YPG, sera jugé pour terrorisme.

Matthews fut le premier à être jugé en vertu de la loi antiterroriste parmi les Britanniques qui ont participé au PYD / FPD sous prétexte de combattre Daech.

On espère que cette décision des tribunaux soit un exemple pour les autres citoyens anglais participant au groupe terroriste.

Que pensez-vous de cet article ?

211


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • AGENDA

  • Vernissage de peinture : “Le handicap n’est pas un obstacle pour réaliser ses rêves”

    Type d’événement : L’exposition de peinture et séance de dédicaces du livre de l’artiste venu de Turquie Mme Ayşe IŞIK, organisée par le Centre Culturel Franco-Turc d’ Aulnay-Sous-Bois, Sevran, Villepinte et le Consulat Général de Turquie à Paris dans le cadre de la Journée internationale des personnes handicapées

    Date : Le dimanche 28 janvier 2018 

    Heure : 14h00

    Adresse : Consulat Général de Turquie à Paris au 44 Rue de Sèvres 92100 Boulogne-Billancourt

    Merci de confirmer votre présence par email : barisayse@live.fr

    Une course publique organisée dimanche à Istanbul pour sensibiliser le public au sujet de Jérusalem

    Date : Le dimanche 14 janvier 2018 

    Heure : 10h30

    Lieu   : Point de départ / Fontaine du 15 juillet à Çengelköy, Point d’arrivée / Pont des Martyrs du 15 juillet 

    Le film documentaire Kedi sur les chats errants d’Istanbul

    Actuellement en salles de cinéma en France

    Première sortie : 10 février 2017 (États-Unis)

    Réalisatrice : Ceyda Torun

    Lancement du site web du média Red’Action

    Type de l’événement : Lancement du site web du média Red’Action : www.redaction.media

    Date : le 16 décembre 2017

    Horaires : 15h00-19h00

    Lieu : Paris 

    L’amitié germano-ottomane exposée à l’Ambassade de Turquie à Berlin à travers les photographies du sultan Abdülhamid II

    Type de l’événement : Exposition de photographies sur l’histoire des relations germano-ottomanes à travers des photographies

    Date : 29 novembre-22 décembre

    Lieu : Ambassade de Turquie à Berlin

    La 5ème édition du Halal Expo se déroule à Istanbul

    Type de l’événement : La 5ème édition du Halal Expo 

    Date : 23-25 novembre 

    Lieu : Centre de Congrès Lütfi Kırdar à Istanbul 

    Istanbul accueillera la plus grande exposition dédiée aux inventions du génie italien Leonardo Da Vinci

    Type de l’événement : Exposition dédiée aux inventions de Leonardo Da Vinci

    Date : 14 décembre 2017- 7 avril 2018

    Lieu : Musée İstanbul UNIQ 

    Le pianiste turcophile Stéphane Blet donne un concert à Antalya

    Nom de l’événement : Concert de Stéphane Blet au 18e Festival International de Piano d’Antalya 

    Date : le 4 novembre 2017

    Horaire : 20h30

    Lieu : Antalya AKM, Salle Aspendoos 

                
  • Red'Action