FLASH INFO :

Les États-Unis retirent le PYD / YPG de leur liste des organisations terroristes

Le Département d’État des États-Unis a retiré les Unités de protection du peuple (YPG) et son entité politique, le Parti de l’Union démocratique (PYD), de ses rapports nationaux sur le terrorisme de 2017, publiés mercredi.


L’édition précédente du notait que la Turquie considère le / basé en Syrie comme une extension du groupe terroriste PKK.

Le rapport a également indiqué que la Turquie se réfère à Fethullah en tant que chef du groupe terroriste guléniste (), mais le département d’Etat l’a qualifié de « religieux musulman ».

« Les efforts de lutte antiterroriste de la Turquie ont été affectés à la suite de la tentative de coup d’État de juillet 2016 en raison de l’enquête du gouvernement sur le FETÖ », ajoute le communiqué.

Selon le rapport, la Turquie a poursuivi ses efforts intensifs pour vaincre les organisations terroristes à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières, y compris l’organisation terroriste PKK et le groupe terroriste Daech.

En outre, selon le rapport, les attaques terroristes dans le monde ont diminué de 23%, tandis que le nombre de victimes des attaques terroristes a diminué de 27%.

La décision du Département d ‘Etat de retirer les YPG / PYD de sa liste des organisations terroristes est en contradiction avec les évaluations et les déclarations des services de renseignement américains par certains responsables américains.

En janvier 2018, l’Agence Centrale du Renseignement (CIA) des États-Unis a officiellement confirmé qu’il voyait le Parti de l’Union démocratique (PYD), dirigé par son président Salih Muslum, comme l’aile syrienne du groupe internationalement reconnu comme terroriste, le PKK.

Dans la section « The World Factbook » et dans la sous-catégorie « Syrie », l’agence a classé le PYD basé en Syrie comme une branche du PKK appartenant à des groupes terroristes basés à l’étranger.

Malgré l’insistance de l’administration américaine précédente à ne pas reconnaître de liens directs entre le PKK, les YPG et le PYD en Syrie, l’ancien secrétaire américain à la Ashton Carter avait reconnu le lien entre les YPG / PYD et le PKK en avril 2016.

Après avoir reconnu le lien entre le PKK et le PYD, Carter a reconnu que le PKK est un groupe terroriste désigné par les États-Unis, la Turquie et l’.

Un rapport d’action tactique (TAR) préparé par le Commandement de la Doctrine et des Entraînements de l’armée américaine (TRADOC) avait également confirmé l’affiliation entre le PKK et les groupes terroristes PYD / YPG.

Le gouvernement américain a longtemps soutenu le groupe terroriste YPG avec une grande quantité de matériel militaire et d’armement lourd pour lutter contre Daech. Malgré les inquiétudes d’, l’ancien président des États-Unis, Barack Obama, a lancé le programme de soutien, qui a jusqu’à présent envoyé près de 5 000 camions et 2 000 cargaisons d’armes. Cela a été poursuivi par l’administration .

Le manque de cohérence de la part de l’administration Trump à l’égard des activités américaines en Syrie a alimenté les tensions et approfondi la fracture dans les relations avec la Turquie qui était déjà compliquée.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action