FLASH INFO :

Les États-Unis et le Qatar s’efforcent de réparer leurs liens tendus en raison de l’embargo

INTERNATIONAL - Lors de leur première session de dialogue stratégique, les États-Unis et le Qatar ont défini les domaines de leur future coopération pour réparer les liens tendus en raison du désaccord diplomatique du Golfe, alimenté par l’accusation de Trump contre Doha.


Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson et le secrétaire à la James Mattis ont co-organisé au Département d’État la séance d’ouverture de haut niveau du Dialogue stratégique inaugural entre les États-Unis et le . Parmi leurs homologues qataris, étaient présents le ministre des Affaires étrangères Cheikh Mohammed bin Abdulrahman Al Thani et le ministre de la Khalid bin Muhammad al-Atiyah.

Au cours de l’événement ce mardi, les États-Unis et le Qatar ont signé plusieurs mémorandums d’ entre les deux pays. Les deux pays ont également signé lundi un important sur l’aviation civile.

Parlant de l’impasse diplomatique actuelle entre le Qatar et quatre pays du , Tillerson a déclaré que les restaient préoccupés par le conflit du Golfe qui date maintenant plus de huit mois.

Il a déclaré : « Ce différend a eu des conséquences négatives directes sur le plan économique et militaire pour les parties concernées, ainsi que pour les Etats-Unis. Nous sommes préoccupés par la rhétorique et la propagande utilisées dans la région, qui se jouent quotidiennement dans les médias arabes. Nous demandons à toutes les parties concernées de minimiser la rhétorique, faire preuve de retenue pour éviter toute escalade et travailler à une résolution ».

Pour sa part, Mattis a exhorté le Conseil de coopération du Golfe (CCG) à renforcer sa cohésion afin que les puissent revenir à un soutien mutuel par une résolution pacifique qui renforce la stabilité et la prospérité régionales.

En réponse, Al Thani a déclaré que le Qatar et son peuple avaient été bloqués illégalement et de manière injustifiée : « Ce blocus perturbe les efforts conjoints visant à assurer la stabilité de la région », a-t-il déclaré, ajoutant que le Qatar accueillera le deuxième cycle de dialogue stratégique Etats-Unis-Qatar à Doha l’année prochaine.

Le ministre de la défense a également déclaré que le peuple courageux du Qatar se tenait fermement avec son chef face à l’hostilité croissante dirigée vers leur pays. « Depuis notre création, il y a eu ceux qui souhaitent imposer leur contrôle sur nous », a déclaré al-Atiyah. « Le Qatar n’a pas hésité à l’époque et il ne faiblira pas maintenant … Ils ont refusé d’être manipulés ou utilisés comme un pion dans un conflit arbitraire et inutile ».

L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’ ont annoncé le 5 juin avoir rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar et leur avoir imposé des , accusant Doha de « soutenir le terrorisme » et de « compromettre la sécurité régionale » en recherchant des liens plus étroits avec le Qatar.

Le Qatar a fermement nié avoir financé ou soutenu des groupes extrémistes, affirmant que les accusations étaient « injustifiées » et « sans fondement ».

L’impasse, plutôt que de montrer des signes de ralentissement, a été exacerbée par les remarques du président américain Donald Trump, qui a déclaré en juin que le Qatar avait financé le terrorisme à un très haut niveau.

Les relations entre les États-Unis et le Qatar sont depuis longtemps compliquées alors que l’État du Golfe est également un partenaire militaire étroit. Le Qatar accueille la plus grande présence militaire concentrée au Moyen-Orient à la base aérienne d’Al Udeid, qui est le centre des opérations aériennes des États-Unis sur la Syrie, l’Irak, le Yémen et l’Afghanistan.

Mattis a déclaré que la base était « critique » dans la bataille pour vaincre Daech et jouait un rôle dans la stratégie américaine en Afghanistan.

Que pensez-vous de cet article ?

2


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action