FLASH INFO :

Les Etats-Unis lèvent toutes les sanctions contre la Turquie après la suspension de l’opération en Syrie

SOURCE DE PAIX - Le président américain Donald Trump a déclaré mercredi qu’il avait demandé au Trésor de lever toutes les sanctions imposées à la Turquie à la suite de la suspension de l’opération Source de Paix.


Le président américain Donald a déclaré mercredi qu’il avait demandé au Trésor de lever toutes les sanctions imposées à la à la suite de la suspension de l’opération Source de Paix, lancée par contre les unités de protection du peuple (YPG), affilié au dans le nord de la Syrie.

Un petit nombre de soldats américains resteront dans les zones où il y a du pétrole en Syrie, a déclaré Trump à la presse lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche.

« Nous avons sécurisé le pétrole et, par conséquent, un petit nombre de soldats américains resteront dans la région où ils ont le pétrole », a-t-il déclaré.

« Nous pressons les pays européens à venir chercher leurs ressortissants parmi les combattants (de Daesh) capturés par les Américains et  les ramener dans leur pays pour y être jugés et incarcérés », a déclaré Trump. « Jusqu’à récemment, l’ ne faisait pas ce qu’elle aurait dû faire depuis longtemps. C’est maintenant une occasion pour eux d’agir ».

« Maintenant, la Turquie, la Syrie et les autres pays de la région doivent faire en sorte que (Daesh) ne reprenne aucun territoire. C’est leur voisinage, ils doivent le maintenir, ils doivent s’en occuper », a ajouté le président américain.

À l’annonce de Trump, le Trésor américain a déclaré dans un communiqué qu’il avait officiellement levé les sanctions à l’encontre des ministères et des ministres turcs.

Plus tôt mercredi, Trump avait tweeté qu’un « grand succès » avait été réalisé à la frontière syro-turque, après que la Turquie et la aient convenu d’un accord sur une zone de sécurité.

« La zone de sécurité a été créée ! Le cessez-le-feu a été maintenu et les missions de combat sont terminées. Les Kurdes sont en sécurité et ont très bien travaillé avec nous. Les prisonniers capturés de l’Etat islamique sont sécurisés », a déclaré Trump sur .

L’accord, conclu mardi entre Ankara et Moscou, permettra à la police militaire russe et aux gardes-frontières syriens de « faciliter le retrait » des terroristes du groupe YPG et de leurs armes à moins de 30 kilomètres de la frontière. Ce retrait doit être finalisé dans les 150 heures.

L’accord entre la Turquie et la Russie a été conclu après des négociations entre le président Recep Tayyip Erdoğan et le président Vladimir Poutine en Russie mardi.

La Turquie préservera également une « zone de sécurité » à l’intérieur de la Syrie d’environ 120 km de long et 32 ​​km de profondeur. La Russie et la Turquie organiseront éventuellement des patrouilles conjointes le long de la zone.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes du YPG affiliés au groupe syrien du PKK et Daesh, le 9 avril, à 16 heures. L’opération a été suspendue le 17 octobre, après un accord entre Ankara et Washington accordant cinq jours aux YPG pour se retirer de la zone de sécurité proposée, période qui s’est terminée mardi soir.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action