FLASH INFO :

États-Unis : Interdiction de tous les vols en provenance d’Europe pendant 30 jours

SANTÉ - Trump a annoncé ce jeudi l’interdiction des voyages aux États-Unis depuis l’Europe, mais a exempté la Turquie, la Grande-Bretagne et l’Irlande, tout en accusant les autorités de l’UE de ne pas avoir agi rapidement pour contenir la pandémie de coronavirus


Le président américain Donald Trump a annoncé des mesures extraordinaires dans son discours à la nation du bureau ovale : une suspension unilatérale de tous les vols d’ vers les États-Unis et une interdiction probable des marchandises et des frets en provenance d’. Cependant, la Turquie, le Royaume-Uni et l’Irlande ont été exemptés de cette interdiction de vol.

Après avoir minimisé le coronavirus pendant des semaines, Trump a soudainement pris un ton différent et a reproché à l’Union européenne de ne pas avoir agi assez rapidement pour lutter contre le nouveau , et a affirmé que les cas détectés aux États-Unis avaient été « ensemencés »  par des voyageurs européens.

L’interdiction vise 26 pays européens comprenant une zone de , connue sous le nom d’espace Schengen. Les citoyens américains, les détenteurs d’une carte verte et les conjoints ou parents de l’une ou l’autre catégorie sont exemptés.

Alors que les Européens sont confrontés à la perspective d’être bloqués où ils se trouvent dans un avenir prévisible, les responsables européens ont réagi avec surprise et colère, craignant que la décision de Trump ne nuise aux économies respectives des différents pays, déjà sous le choc de la pandémie de coronavirus. Les dirigeants européens ont ainsi affirmé que les avis scientifiques suggéraient que les restrictions de voyage étaient inefficaces, le virus étant déjà présent presque partout dans le monde, et ont regretté ne pas avoir été consultés.

« Le coronavirus est une crise mondiale, qui ne se limite à aucun continent, et il nécessite une coopération plutôt qu’une action unilatérale », ont déclaré les chefs de l’UE, Ursula von der Leyen et Charles Michel.

« L’Union européenne désapprouve le fait que la décision américaine d’imposer une interdiction de voyager ait été prise unilatéralement et sans consultation », ont déclaré les présidents de la et du Conseil européen.

« L’Union européenne prend des mesures énergiques pour limiter la propagation du virus », ont-ils insisté.

L’Organisation mondiale de la santé décrit la nouvelle flambée de coronavirus comme une « pandémie contrôlable », et les pays européens, en collaboration avec l’UE, se bousculent pour coordonner une riposte. Mais les 27 membres de l’UE ne souffrent pas tous au même degré et leurs réponses ont été différentes, certains imposant ou conseillant des blocages draconiens et d’autres, la prudence.

Chaque pays de l’UE a enregistré au moins un cas de coronavirus . Le continent, dans son ensemble, a enregistré jusque maintenant 22.969 cas, notamment l’ avec 12.462 cas et 827 décès. Aux États-Unis, le nombre de morts dû au coronavirus est passé à au moins 37 décès. Le comté de King à Seattle a fait état de quatre nouveaux décès mercredi. Trois étaient des résidents du Life Care Center dans la banlieue de Kirkland, où la plupart des décès de l’État de Washington se sont produits. Sur les 37 décès connus aux États-Unis, 29 sont dans l’État de Washington. Mercredi, le gouverneur a également interdit tous les événements et rassemblements de plus de 250 personnes dans la région métropolitaine de Seattle. Les écoles publiques de Seattle seront également fermées. Enfin le comté de Los Angeles, comté le plus peuplé du pays, a annoncé mercredi son premier décès, tandis que San Francisco a interdit les rassemblements de plus de 1.000 personnes.

L’interdiction de voyager de Trump est intervenue après que l’Italie, pays le plus touché d’Europe, ait imposé les restrictions les plus sévères à un pays occidental depuis la Seconde Guerre mondiale. En Italie, l’un des pays les plus durement touchés au monde, les gens se sont réveillés jeudi face à de nouvelles restrictions contre le virus. Le Premier ministre Giuseppe Conte a en effet ordonné la fermeture de restaurants, cafés et magasins de détail après avoir imposé une interdiction nationale de déplacements personnels. Les magasins de bijoux et de vêtements qui, mardi et mercredi, avaient affiché des panneaux incitant les clients à faire la queue à 1 mètre les uns des autres, ont été fermés jusqu’à nouvel ordre. Les supermarchés, les pharmacies et les marchés en plein air sont cependant encore ouverts, avec des files d’attente de plusieurs heures. Enfin beaucoup de clients ont fait appels à des services de livraison de nourriture, qui ont vu une telle augmentation de la demande que la plupart ont cessé de prendre de nouvelles commandes.

Plusieurs pays européens ont imposé des mesures similaires, quoique moins radicales. L’Irlande a rejoint la liste croissante des pays fermant leurs systèmes scolaires, et l’équipe de football la plus performante d’Europe, le Real Madrid, a mis tous ses joueurs en quarantaine après qu’un test ait été positif.

La Slovénie prévoit de fermer toutes les écoles et jardins d’enfants à partir de lundi afin d’empêcher la propagation du coronavirus, a déclaré jeudi le Premier ministre Marjan Sarec. Il a également déclaré lors d’une conférence de presse que la Slovénie commencerait à interdire le trafic de fret en provenance d’Italie, bien qu’il n’ait pas donné plus de détails.

« J’appelle tous les citoyens à suivre la situation et à rester chez eux si possible », a déclaré Sarec. La Slovénie a confirmé 82 cas de coronavirus jeudi, contre 57 mercredi. Les deux principales écoles élémentaires ont été fermées mercredi, car au moins un enseignant de chaque école s’est révélé positif.

Le Danemark, qui a 514 cas confirmés de virus, a informé jeudi que toutes les écoles – publiques et privées – et les garderies seront fermées à partir de lundi, tandis que, dans les faits, de nombreux élèves restaient déjà à la maison. Les écoles ont proposé de s’occuper des enfants mais ont déclaré qu’il y aurait peu d’enseignement. Tous les fonctionnaires qui n’exercent pas de fonctions essentielles ont reçu l’ordre de rester à la maison pendant les deux prochaines semaines. Les hôpitaux et les maisons de soins infirmiers ont été instamment priés d’imposer des restrictions plus strictes aux visites. Toutes les institutions culturelles, les bibliothèques et les installations de loisirs sont par ailleurs fermées.

L’Autriche a signalé son premier décès par coronavirus, alors que le nombre d’infections atteignait 302 jeudi, 100 de plus que la veille. Les autorités sanitaires ont également interdit les visites aux patients dans les hôpitaux et reportent autant d’interventions chirurgicales que possible; enfin, les dernières mesures de incluent également la fermeture de toutes les écoles, universités, théâtres et musées autrichiens.

 
 

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action