FLASH INFO :

Ersin Tatar : “Une solution au différend chypriote basée sur un système de fédération n’est plus réaliste”

TURQUIE / CHYPRE - Une solution au différend chypriote basée sur un système de fédération n’est plus réaliste pour l’île, a déclaré le dirigeant chypriote turc Ersin Tatar, réitérant sa volonté d’une solution à deux États.


Selon le quotidien Hürriyet, le dirigeant turc de la République turque de Chypre du Nord a déclaré : « Il y a deux États distincts à Chypre. La fédération n’est pas réaliste. S’il n’y a pas d’accord, la RTCN [la République turque de Chypre du Nord] continuera son chemin ».

Tatar a eu une réunion en ligne avec des journalistes avant une conférence non officielle de l’ONU sur Chypre avec la participation des pays garants, prévue en mars.

Tatar a déclaré qu’il considérait la conférence comme une occasion importante de mettre sur la table l’idée d’une solution à deux États.

« Il y a deux États distincts à Chypre. La fédération n’est pas réaliste. La fédération ne peut pas être durable à long terme. Si la paix est souhaitée, elle doit l’être avec une approche gagnant-gagnant », a-t-il déclaré.

Tatar a déclaré qu’il avait également transmis cette proposition à Dominic Raab, le ministre britannique des Affaires étrangères, qui s’était récemment rendu à Chypre turque.

Raab a également déclaré qu’une nouvelle compréhension devrait se développer, que les deux parties devraient approuver, a rapporté Tatar.

“Il admet que s’il n’y a pas d’accord, la Grande-Bretagne accepte que les Grecs perdront également”, a-t-il ajouté.

Notant que la Turquie et la RTCN sont sur la même longueur d’onde, Tatar a déclaré que la proposition de fédération était un « piège ».

Il a souligné que la partie grecque vise l’hégémonie sur l’île. « Personne ne peut se permettre de faire partir la Turquie d’ici », a déclaré Tatar.

Interrogé sur la question de savoir si l’île aurait besoin de garants si les parties parviennent à une résolution sur le différend chypriote, Tatar a exprimé ses soupçons sur les objectifs de la partie grecque si l’armée turque quittait la RTCN.

“L’armée turque maintient la paix ici”, a-t-il répondu.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX