FLASH INFO :

Erdoğan : La Turquie et le Royaume-Uni visent un volume commercial de 20 milliards de dollars

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le président Recep Tayyip Erdoğan a entamé une visite de trois jours en Grande-Bretagne en louant dimanche le pays comme « un allié et un partenaire stratégique, mais aussi un véritable ami ».


S’exprimant lors du forum turco-britannique Tatlıdil, Erdoğan a noté qu’en juillet 2016, le gouvernement britannique a rapidement condamné la tentative de putsch militaire orchestrée par le groupe terroriste guléniste () et a déclaré : « Nous n’oublierons jamais cette solidarité ».

Le président a indiqué que la coopération bilatérale entre les deux pays s’est développée, d’autant plus que les référendums récents ont transformé le système de gouvernement turc en une présidence exécutive et que la Grande-Bretagne s’est retirée de l’.

Les liens profonds sont les plus évidents dans le commerce, a déclaré Erdoğan, avec un objectif commun d’augmenter le volume des échanges commerciaux de 16 milliards de dollars à 20 milliards de dollars et de mettre en place un accord de libre-échange potentiel. Il a cité la coopération turco-britannique dans les industries de la .

« Le commerce a toujours été une locomotive dans nos relations bilatérales. Au cours des 15 dernières années, le Royaume-Uni a investi plus de 15 milliards de dollars en , c’est un signe de confiance », a déclaré Erdoğan.

Lors d’une conférence de presse tenue dimanche à l’aéroport Atatürk d’, M. Erdoğan a déclaré qu’il discuterait de questions bilatérales, régionales et internationales, notamment des derniers développements à et au Moyen-Orient, en particulier en Syrie et en , ainsi que de l’accord sur le nucléaire iranien, avec le Premier ministre britannique.

Selon des reportages des médias au Royaume-Uni, le porte-parole officiel de May a déclaré que la visite était l’occasion pour les deux pays de démontrer leurs relations bilatérales étroites et d’avoir d’importantes discussions sur des questions d’intérêt commun.

La visite de trois jours du président devrait également se concentrer sur l’amélioration des relations commerciales entre la Turquie et le Royaume-Uni.

« Nous voulons continuer nos relations économiques en tant gouvernements de la Turquie et du Royaume-Uni sans interruption après le Brexit », a déclaré Erdoğan.

Erdoğan devrait rencontrer les PDG des grandes entreprises du Royaume-Uni et les inviter à investir en Turquie.

Le président parlera également au think tank Chatham House et rencontrera des investisseurs.

Que pensez-vous de cet article ?

2


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action