FLASH INFO :

Erdoğan : La Turquie poursuivra ses opérations antiterroristes en Irak et en Syrie après la libération d’Afrin

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré lundi que la Turquie pourrait mener une opération transfrontalière dans le Sinjar irakien ciblant les terroristes du PKK « à tout moment» , afin de minimiser les menaces provoquées par le groupe terroriste contre la sécurité nationale du pays.


Les commentaires d’Erdoğan interviennent un jour après que les forces de l’Armée syrienne libre (ASL) soutenues par Ankara ont libéré la ville d’Afrin, au nord de la Syrie, des Unités de protection du peuple (YPG) liées au PKK.

« La Turquie a demandé au gouvernement irakien de nettoyer les terroristes du PKK du nord de l’Irak et y mènera une opération transfrontalière si nécessaire », a déclaré M. Erdoğan, faisant référence au siège du groupe terroriste dans la province de Sinjar, considéré comme le deuxième camp après le mont Qandil.

La Turquie et l’Irak prévoient de lancer une opération conjointe de lutte contre le terrorisme pour détruire sept camps du PKK à Sinjar et un autre près de Makhmour.

En 2014, le PKK a réussi à s’implanter à Sinjar sous prétexte qu’il « protégeait » la communauté yézidie locale de Daech. La semaine dernière, le conseil local de Mossoul a donné aux terroristes du PKK un ultimatum de dix jours pour quitter le district de Sinjar, dans le nord de l’Irak, selon le président du conseil.

Le PKK – inscrit comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’UE – a repris sa campagne armée contre la Turquie en juillet 2015.

Depuis lors, le PKK est responsable de la mort d’environ 1 200 membres des forces de sécurité et de civils, y compris des femmes et des enfants, tandis que plus de 4 000 agents de sécurité et plus de 2 000 civils ont été blessés.

Les forces armées turques (TSK) ont lancé des frappes aériennes contre le PKK dans le nord de l’Irak.

Le président a également promis de procéder à des opérations antiterroristes dans d’autres parties de la Syrie, après la victoire contre les terroristes de YPG à Afrin.

« Le processus qui a commencé dans l’opération Bouclier de l’Euphrate continuera jusqu’à ce que le couloir de terreur à Manbij, Ayn al-Arab, Tall Abyad, Ras al-Aïn et Qamichli soit éliminé », a déclaré Erdoğan.

Il a noté qu’un total de 3 622 terroristes ont été « neutralisés » à Afrin en Syrie depuis le lancement de l’opération Rameau d’Olivier.

Les forces armées turques (TSK) utilisent le terme neutralisé pour désigner les terroristes arrêtés morts ou vivants, ou ceux qui se sont rendus lors des opérations.

Cependant, le terme est généralement utilisé pour les terroristes qui ont été tués dans les opérations.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX