FLASH INFO :

Erdoğan : La Turquie poursuivra son opération en Syrie jusqu’à ce que tous ses objectifs soient atteints

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - La Turquie poursuivra son opération anti-terroriste dans le nord de la Syrie jusqu’à ce que tous les objectifs soient atteints, a déclaré mardi le président Recep Tayyip Erdoğan.


S’exprimant depuis l’, à l’occasion du sommet du à Bakou, M. Erdoğan a déclaré que la Turquie souhaitait libérer la région de en Syrie, à la frontière irakienne, ce qui permettrait la réinstallation d’environ 3 millions de Syriens.

Il a souligné que la Turquie avait débarrassé des terroristes une surface de 1.000 km², dans le cadre de l’opération .

« Nous attendons de nos frères un fort soutien dans la lutte de la Turquie contre le  », a déclaré Erdoğan, appelant les pays turcophones à apporter leur soutien.

Le président a souligné que le sommet était historique alors que l’influence du Conseil turcique augmentait, ajoutant que la Turquie espérait que le conseil obtiendrait le statut d’observateur auprès du Conseil de sécurité des et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Il a également promis le soutien de la Turquie à l’Azerbaïdjan, concernant le règlement pacifique du conflit du Haut-Karabakh.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés aux unités syriennes du PKK et Daesh, le 9 octobre à 16 heures.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime issu du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, vise à établir une exempte de terrorisme pour le retour des Syriens dans la zone située à l’est de l’Euphrate, contrôlée par les États-Unis.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union Européenne, mène depuis plus de 30 ans une campagne terroriste contre la Turquie, causant la mort de près de 40.000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes / PKK et Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

 

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action