FLASH INFO :

Erdogan : La Turquie ouvrira ses portes à l’Europe si aucune aide n’est fournie concernant les réfugiés

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - La Turquie a été laissée seule face au flux de réfugiés en provenance de la Syrie déchirée par la guerre et devra ouvrir ses portes à l’Europe si elle ne reçoit pas l’assistance nécessaire de la communauté internationale, et si la zone de sécurité prévue en Syrie n’est pas établie rapidement, a déclaré le président Recep Tayyip Erdoğan.


La a été laissée seule face au flux de en provenance de la Syrie déchirée par la guerre et devra ouvrir ses portes à l’ si elle ne reçoit pas l’assistance nécessaire de la communauté internationale, et si la zone de sécurité prévue en Syrie n’est pas établie rapidement, a déclaré le président Recep Tayyip Erdoğan.

S’adressant aux membres du Parti de la justice et du développement () jeudi, M. Erdoğan a déclaré que la Turquie était déterminée à établir activement la zone de sécurité à l’est de l’Euphrate d’ici la fin septembre.

« Notre objectif est de réinstaller au moins 1 million de dans la zone de sécurité que nous établirons le long de la frontière de 450 km », a déclaré Erdoğan, soulignant que la Turquie s’occupait actuellement de plus de 3,6 millions de réfugiés et n’avait pas reçu l’aide promise par l’.

« Nous serons dans l’obligation d’ouvrir ces portes. Nous ne pouvons pas être forcés de gérer le fardeau seuls », a-t-il déclaré.

La Turquie a accueilli des millions de personnes ayant fui le conflit syrien depuis 2011, dépensant pour elles plus de 37 milliards de dollars de ressources. a appelé à plusieurs reprises l’Union européenne à tenir sa promesse d’une aide de plus de 3 milliards d’euros aux réfugiés syriens. Un accord entre la Turquie et l’Union européenne prévoyait à l’origine que l’Union européenne allouerait une « aide de 3 + 3 milliards d’euros » dédiée à la prise en charge des réfugiés en Turquie. Mais à ce jour, seuls 850 millions d’euros ont été livrés à la Turquie.

Le 7 août, des responsables militaires turcs et américains ont décidé de créer une zone de sécurité et de créer un couloir de paix reliant l’Euphrate à la frontière irakienne, afin de faciliter le retour des Syriens déplacés vivant actuellement en Turquie dans leur pays d’origine et d’assurer la sécurité des personnes déplacées et des avant-postes militaires turcs. Ils ont également convenu de créer un centre d’opérations conjoint.

Que pensez-vous de cet article ?

6



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action