FLASH INFO :

Erdoğan : la Turquie n’abandonnera pas les Arabes et les Kurdes aux terroristes en Syrie

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Le président Recep Tayyip Erdoğan a réaffirmé la détermination de la Turquie à protéger le peuple syrien de l’oppression des terroristes, affirmant que le pays prenait au sérieux les problèmes auxquels étaient confrontés les Arabes et les Kurdes.


“Nous n’abandonnerons pas les Kurdes de Syrie au PKK / YPG et les Arabes à Daech”, a déclaré Erdoğan lors d’un rassemblement au complexe présidentiel à Ankara lundi.

Erdoğan a noté que l’une des raisons les plus importantes de la souffrance du peuple syrien était sa division.

“Il en va de même pour l’Irak et le Yémen, la Libye et la Somalie”, a déclaré le président turc, ajoutant que la Turquie accueillait plus de 3 millions de Syriens et avait permis à plus de 300 000 Syriens de rentrer chez eux après la destruction de terroristes près de sa frontière.

“Le problème en Syrie ne concerne pas les Arabes, les Kurdes ou les Turkmènes, c’est une question de liberté et d’intégrité territoriale de la Syrie”, a ajouté Erdoğan.

L’armée turque a terminé avec succès deux offensives vers le nord-ouest de la Syrie, créant une zone tampon de facto pour protéger ses villes frontalières, qui ont été la cible d’attaques transfrontalières de la part des deux groupes terroristes.

Le premier, “Bouclier de l’Euphrate” en 2016, a chassé Daesh du territoire situé le long de la frontière et empêché YPG de former une zone continue s’étendant de la frontière irakienne au district d’Afrin situé au nord-ouest d’Alep.

La deuxième, “Rameau d’Olivier”, a éliminé en 2018 les terroristes dans la région d’Afrin.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz