FLASH INFO :

Erdoğan : La Turquie peut lever l’état d’urgence après les élections

TURQUIE / POLITIQUE - L’état d’urgence déclaré à la suite de la tentative de coup d’Etat manquée en juillet 2016 pourrait être levé après les élections du 24 juin, a annoncé le président Recep Tayyip Erdoğan, le 7 juin.


Lors d’une émission en direct sur les chaînes de télévision privées CNN Türk et Kanal D, Erdoğan a répondu aux questions de Mehmet Soysal, PDG du groupe de média Demirören, et de Hande Fırat, représentant du quotidien Hürriyet à . Le programme, diffusé depuis le bâtiment historique du parlement à , a été modéré par la présentatrice de Kanal D, Buket Aydın.

« Si Dieu le veut, nous examinerons l’état d’urgence après les élections et nous pourrons le lever. Le problème ne durera pas si longtemps. Nous allons faire un pas et aller de l’avant « , a déclaré Erdoğan à la suite d’une question.

« Mahmur peut être une autre cible en  »

Alors que la envisage de mener une opération dans la région montagneuse de Qandil au nord de l’Irak où se cachent des hauts responsables de l’organisation terroriste , Erdoğan a déclaré que le camp de Mahmur dans le gouvernorat d’Erbil pourrait être une autre cible.

« J’annonce cela pour la première fois. Mahmur est très important. Si les Nations Unies ne peuvent pas résoudre ce problème, nous allons frapper Mahmur », a-t-il dit, qualifiant le camp de » terreau pour les terroristes « .

Il a souligné qu’une opération militaire visant les bases du PKK à Qandil et Sinjar serait lancée si « la Turquie est menacée et si Bagdad dit qu’elle est incapable de résoudre le problème ».

Kanal Istanbul et l’

Le président turc a critiqué l’opposition au cours du programme, faisant valoir que seul son parti au pouvoir, le Parti de la Justice et du Développement (), a proposé des « plans et projets tangibles » à l’électorat avant les élections. Il a souligné Kanal Istanbul comme un exemple de tels projets.

Une fois achevé, le canal permettra de réduire le trafic maritime qui traverse le détroit du Bosphore, éliminant ainsi le risque de voir des navires percuter des demeures historiques en bord de mer, a indiqué M. Erdoğan.

« C’est un projet stratégique, ce n’est pas fait pour le plaisir. Nous utiliserons également les deux rives du Kanal Istanbul comme zone de réserve pour le renouveau urbain d’Istanbul », a-t-il dit, notant que les anciens bâtiments sismiques plus proches du centre-ville seraient démolis et que de nouvelles résidences seraient construites près du canal.

« L’opposition propose-t-elle de tels projets? Non, ils ne parlent pas de telles choses. Promettre le bonheur et la paix n’est pas un projet, cela ne peut être qu’un souhait. Ils n’expliquent pas comment ils réaliseraient ces vœux « , a déclaré le président, en ciblant , candidat du principal parti d’opposition, le Parti rrépublicain du peuple (CHP), à la .

Plus tôt le 7 juin, Erdoğan avait directement pris pour cible İnce, l’accusant de « manipuler l’électorat ».

« Ils disent qu’ils vont démolir le palais [présidentiel]. Votre chef [Kemal Kılıçdaroğlu] disait la même chose. Puis il est venu au palais volontairement. Vous n’aurez jamais même l’occasion de venir au palais », a-t-il déclaré lors d’un rassemblement de campagne dans la province méridionale de Mersin.

Erdoğan a accusé le CHP de s’engager à détruire « ce que le [Parti de la justice et du développement] a bâti au cours de ses 16 années au pouvoir », ajoutant que l’opposition ne vise qu’à « revenir à l’ancienne Turquie ».

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action