FLASH INFO :

Erdoğan : La Turquie ignorera toutes les critiques concernant son opération anti-terroriste

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - La Turquie n’acceptera pas les critiques concernant son opération anti-terroriste en Syrie alors que des dizaines de groupes terroristes errent librement sans aucune opposition, a déclaré jeudi le président Recep Tayyip Erdoğan.


La Turquie n’acceptera pas les critiques concernant son opération anti-terroriste en Syrie alors que des dizaines de groupes terroristes errent librement sans aucune opposition, a déclaré jeudi le président Recep Tayyip Erdoğan.

« La Turquie ignorera les critiques concernant l’opération que nous avons lancée contre des éléments terroristes, alors que plus de 10 acteurs étrangers errent librement en Syrie », a déclaré le président.

Erdoğan a sévèrement critiqué l’ et d’autres pour s’être opposés à l’opération de la Turquie:

« J’exhorte l’Arabie saoudite à se regarder dans le miroir et à répondre de ce qu’elle a fait au Yémen », a déclaré Erdoğan.

« Quant à l’Égypte [se référant à al-Sissi], vous ne pouvez rien dire. Vous avez laissé Morsi élu démocratiquement mourir dans un tribunal », a déclaré le président, notant que le pays n’avait même pas permis à la de Morsi d’assister à ses réunions funéraire. « C’est le genre de tueur que vous êtes », a-t-il déclaré.

« La Turquie a neutralisé un total de 16 000 terroristes, dont 7 500 sur le territoire national et 8 500 à l’étranger au cours des quatre dernières années », a déclaré Erdoğan.

Erdoğan a déclaré qu’Ankara ferait tout le nécessaire pour les combattants de Daesh découverts dans les zones capturées dans le cadre de l’opération, que ce soit par l’emprisonnement ou le renvoi dans leur propre pays.

Dans le même temps, le président a souligné que la Turquie avait expulsé 7.600 suspects liés à Daesh de 102 pays, alors qu’elle avait bloqué l’entrée de quelques 77.000 suspects de 151 pays.

« La Turquie maintiendra les combattants de Daesh qui doivent être emprisonnés et elle les enverra dans leur pays s’ils y sont acceptés », a ajouté le président.

Le président a indiqué que 109 terroristes avaient été tués depuis le 9 octobre, date du début de l’opération.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, le 9 octobre à 16 heures. L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime issu du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, vise à établir une exempte de afin de faciliter le retour des Syriens dans la zone située à l’est de l’Euphrate.

Le – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ – mène depuis plus de 30 une campagne terroriste contre la Turquie, faisant près de 40.000 morts, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier en Turquie dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes des /PKK et de Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action