FLASH INFO :

Erdoğan : La Turquie espère que c’est la fin de la période difficile avec l’UE

TURQUIE / UE - Le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré lundi soir que la Turquie espère avoir laissé derrière elle cette « période difficile » dans ses relations avec l’Union européenne.


S’exprimant lors d’une conférence de presse après la réunion des dirigeants de l’- dans la station balnéaire bulgare de Varna, M. Erdoğan a déclaré que les dirigeants de l’ et lui avaient discuté des mesures nécessaires pour améliorer les relations entre la Turquie et l’.

Le président a également souligné que ce serait une grave erreur de laisser la Turquie à l’écart du processus d’élargissement de l’UE.

Le président de la , Jean-Claude , s’est dit contraire à l’idée « simple et superficielle » de rompre les négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE, assurant que « les négociations d’adhésion de la Turquie vont continuer » malgré l’appel de certains pour les suspendre. Il faisait référence au chancelier autrichien Sebastian Kurz qui avait auparavant appelé Bruxelles à mettre fin aux négociations avec la Turquie.

Parlant de l’échec du coup d’Etat du en Turquie en 2016, Juncker a déclaré qu’il était « totalement inacceptable pour l’UE », soulignant que l’UE ne savait pas à l’époque qu’il y avait une tentative d’assassinat contre le président Erdoğan.

Pendant ce temps, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déclaré qu’aucune « solution ou compromis concret » n’avait été atteint lors du sommet UE-Turquie, mais qu’il espérait « rendre cela possible à l’avenir ».

« Seul un progrès sur ces questions nous permettra d’améliorer les relations UE-Turquie, y compris le processus d’adhésion », a déclaré M. Tusk.

Sur le sujet de la lutte contre les menaces terroristes, M. Erdoğan a déclaré que la Turquie s’attendait à un fort soutien de l’ sur des questions sensibles telles que la , au lieu de critiques injustes.

« Nos opérations contre le contribuent non seulement à la de nos citoyens et des Syriens, mais aussi à la de l’Europe », a-t-il déclaré.

Soulignant l’intention de l’UE « d’élargir la coopération avec la Turquie sur les combattants terroristes étrangers  », le président du Conseil européen et M. Juncker ont affirmé que l’UE était aux côtés de la Turquie dans la lutte contre le terrorisme.

 

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action