FLASH INFO :

Erdoğan : la Turquie enterrera les terroristes des YPG dans leurs propres tranchées

TURQUIE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME - Les Unités de protection du peuple (YPG), qui sont la branche syrienne de l’organisation terroriste reconnue internationalement comme telle, le PKK, continuent de représenter une menace pour les territoires turcs en utilisant le conflit interne en Syrie comme une opportunité.


Commentant les terroristes creusant des tranchées le long des frontières de la , le président a averti le groupe terroriste que ces tunnels et ces tranchées deviendraient leur cimetière s’ils continuaient à perturber la paix dans la région et à menacer la sécurité nationale de la Turquie.

« Nous sommes entrés dans Sinjar et le mont Karachok [qui sont des bases importantes pour le / ] dans le nord de l’Irak et nos avions de combat ont transformé ces lieux en cimetières », a déclaré Erdoğan, soulignant que la guerre menée par la Turquie contre le se poursuivrait de manière ininterrompue et avec détermination.

Il a répété que la Turquie était « déterminée à rétablir la paix et la sécurité dans les zones situées à l’est de l’Euphrate » dans le nord de la Syrie.

L’organisation terroriste YPG, qui occupait un terrain de 480 km à la frontière turco-syrienne, a récemment intensifié ses activités contre la Turquie.

Au cours des trois dernières années, la Turquie a subi de nombreux tirs de harcèlement de la part des terroristes.

Les efforts déployés par les forces de sécurité, qui ont saisi de grandes quantités d’explosifs dans des villes frontalières telles que Hatay, , Gaziantep, Mardin et Şanlıurfa, ont empêché leurs efforts de mener des activités terroristes en Turquie.

Mercredi, le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Turquie lancerait une opération à l’est de l’Euphrate afin d’éliminer les terroristes du PKK / YPG.

Auparavant, la Turquie avait lancé deux opérations antiterroristes couronnées de succès depuis 2016 afin d’empêcher la formation d’un « corridor terroriste » le long de la frontière turque.

Au cours de ses plus de 30 de campagne terroriste contre la Turquie, le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne – a causé la mort de quelque 40 000 personnes, dont des femmes et des enfants.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action