FLASH INFO :

Erdoğan : « La Turquie a neutralisé 420 terroristes au cours des 2 dernières années »

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Le président Recep Tayyip Erdoğan a annoncé jeudi soir que « La Turquie a neutralisé 420 terroristes de haut niveau, dont 16 terroristes parmi les plus recherchés, au cours des deux dernières années et demi ».


Le président a annoncé jeudi soir que « La a neutralisé 420 terroristes de haut niveau, dont 16 terroristes parmi les plus recherchés, au cours des deux dernières années et demi ».

Les autorités turques utilisent souvent le mot « neutralisé » dans leurs déclarations pour laisser entendre que les terroristes en question se sont rendus, ou ont été tués ou capturés.

« Nous avons réduit le nombre de terroristes à nos frontières à environ 700, alors qu’il y en avait autrefois près de 2.000″, a déclaré Erdoğan, lors d’un dîner de l’iftar avec les agences de Sécurité intérieure dans la capitale , ajoutant qu’il y avait une réduction considérable du nombre de terroristes, de personnes rejoignant le groupe terroriste du PKK et de sa capacité à agir.

« Les organisations terroristes qui ont répandu le sang et ont attaqué les valeurs et l’unité de la nation continueront à payer le prix de leurs actes », a ajouté Erdoğan.

Il a souligné que les opérations de la Turquie en Syrie portaient un coup sévère aux groupes terroristes de Daesh et du PKK.

Environ 320.000 Syriens, sur les 3,6 millions en Turquie à cause de la guerre civile dans leur pays, sont rentrés chez eux grâce aux opérations d’Ankara qui ont permis d’assainir la zone terroriste.

Il a souligné que d’autres zones sous le contrôle de groupes terroristes seraient nettoyées « soudainement en une nuit ».

Erdoğan a répété que le pays ne permettrait jamais la formation d’un corridor terroriste près de ses frontières et a ajouté: « Nous ne laisserons pas l’avenir de nos frères kurdes, arabes et turkmènes syriens à la merci de nouvelles aspirations coloniales ».

« La Turquie poursuivra sa lutte contre le groupe terroriste güleniste () jusqu’à ce que son dernier affilié soit traduit en justice », a déclaré le président, faisant référence au groupe terroriste responsable de la tentative de coup d’État manquée de 2016 contre le gouvernement .

La Turquie accuse le groupe FETÖ d’être derrière une longue campagne visant à renverser l’État par le biais de l’infiltration d’institutions turques, notamment des forces armées, de la police et du système judiciaire.

Erdoğan a également évoqué l’utilisation des réseaux sociaux pour intensifier les tensions sociales, comme on le voit actuellement au , où des attentats-suicides massifs perpétrés dans des églises et des hôtels le dimanche de Pâques ont été suivis de violentes émeutes anti-musulmanes.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action